Fallen Wolves
Bienvenue sur Fallen Wolves,

Entendez-vous les hurlements poussés par vos confrères ?
Resterez-vous tranquillement à regarder et faire semblant de ne rien entendre ? Bien sur que non, vous allez participer dans ce monde sans pitié qu'est le notre !

Bonne chance.


Un vent de Rébellion semble animer nos Terres. Serez-vous à la Hauteur ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tu portes si bien ton nom, Memory... [PV Memory]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elendil
Alρhα

Alρhα
avatar

Messages : 42

Votre Loup
Pouvoir: Explosion Sismique
Rang: Alpha - FA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Tu portes si bien ton nom, Memory... [PV Memory]   Lun 27 Juil - 11:24

Dans la nuit noire, les douleurs du passé refont surface...
Memory & Elendil
WHEN WE ARE LOVED, WE DOUBT NOTHING.
WHEN WE LOVE, WE DOUBT EVERYTHING.
Passe la souris sur l'image, tu verras c'est magique…

Un mois avait passé depuis ce jour où il avait avoué ses sentiments à l’amour de sa vie et que celle-ci lui avait demandé de devenir son compagnon. Il s’était habitué à s’endormir près d’elle dans l’obscurité de leur repaire. Mais ce soir-là, le sommeil tant attendu ne venait pas. Allongé contre Heaven, la tête posée sur son dos, il fermait les yeux dans l’espoir que la fatigue qui rendait difficile chacun de ses mouvements le gagnerait. En vain. Et lorsqu’il s’endormit enfin, alors que la nuit était la plus sombre, ce ne fut pas pour longtemps.

Trois heures après que l’Alpha se fut enfin endormi, il se réveilla en sursaut, tiré par je-ne-sais-quoi d’un sommeil agité par de terribles cauchemars. Heaven dormait toujours et il lui lécha affectueusement l’oreille. Cariel était réveillé et interrogeait son idole du regard.

-Ce n’est rien, Cariel, lui murmura le loup blanc. Tu peux te rendormir.

Et il le gratifia d’un coup de langue sur le front. Il attendit que le louveteau se soit rendormi avant de se lever doucement. Il ne voulait pas troubler le sommeil de sa belle. Aussi quitta-t-il leur abri pour la fraicheur de la nuit. Tel un fantôme, de son pas souple et léger, Elendil quitta ensuite le camp de la Feuille d’Albâtre, disparaissant dans la nuit. Il courut d’un bon rythme sans s’arrêter, essayant de se fatiguer pour faire disparaître de son esprit les souvenirs trop douloureux. Comment avait-il pu être si naïf ? Il avait cru qu’en partageant la vie de sa belle louve ses cauchemars cesseraient, refoulés pour laisser place aux rêves d’un avenir heureux. Mais chaque nuit, il redevenait le souffre-douleur de ses frères, l’Oméga qu’il avait été parmi la meute de la Plume de Sang. C’était juste avec Toundra, juste avant qu’il ne parte sans un regard en arrière, son courage et son amour de la vie le poussant vers de nouveaux horizons.

Le temps avait filé si vite sans que l’Alpha d’albâtre ne s’en soit aperçu. Déjà l’horizon s’éclaircissait à l’est. Il était en territoires neutres à présent. Dans la Vallée de l’Eternité plus précisément. Comment était-il arrivé là ? Il l’ignorait, le hasard de celui qui avance en aveugle sans aucun doute. Il connaissait la réputation de cet endroit et se demanda si le hasard avait vraiment un rôle dans tout ça ou si leurs ancêtres ne s’en étaient pas mêlés. Il n’avait pas la prétention de croire qu’il puisse être plus important pour eux qu’un autre loup mais ils ne pouvaient l’ignorer toujours.

Elendil s’assit face à la Vallée et se laissa envahir par toutes les émotions qu’il refoulait. Son amour pour Heaven. Sa colère contre ses frères. Sa peur de son père pourtant mort. Son angoisse pour sa meute. Sa joie d’être presque père... Il ne s’aperçut pas qu’il hurlait ses émotions au vide, à l’inconnu jusqu’à ce que l’écho de son cri lui revienne. Une larme perla au coin de l’œil noisette avant de couler et de disparaitre dans son pelage couleur de neige. Bientôt il devrait rentrer, retrouver ce masque serein qu’il se devait de montrer aux  siens et à Heaven. Trop de soucis l’accablaient déjà pour qu’il n’y rajoute ses cauchemars. Pourtant, il savait qu’elle serait toujours là pour l’écouter, pour essayer de l’aider. Mais la seule chose qui l’aiderait serait d’oublier et la belle louve d’albâtre n’avait pas se pouvoir...

Le jeune Alpha s’était tellement laissé envahir par ses émotions que ses sens pourtant affutés ne remarquèrent pas l’ombre qui se dressait juste derrière lui. Ami ou ennemi ? Il valait mieux ami pour Elendil qui était si bouleversé.




© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Memory
Dεlτα

Dεlτα
avatar

Messages : 8

Votre Loup
Pouvoir: Guérison Incandescente
Rang: Guérisseur - PS
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: Tu portes si bien ton nom, Memory... [PV Memory]   Mar 28 Juil - 10:32

Tu portes si bien ton nom, Memory × ft. Elendil
Le temps n'est qu'un' chose indécise que quelqu'un a inventé pour se repérer dans l'univers. Je dirais plutôt que ce n'est qu'une chose horrible qui ne sert à rien sans les repères de bases. J'ai été enfermé dans une chose qui m'est inconnu durant un an de ma vie pour ensuite me retrouver dans cette meute où j'en suis le guérisseur. J'ai raté un an qui ne me sera à jamais pris. Je ne peux le récupérer, cela est tout bonnement impossible. Mais ce que je me pose souvent, comme question, c'est que m'est-il arrivé nom du Sang que versent les morts?! Une question dont j'aurais malheureusement jamais la réponse.

Je vagabonde sur les Terres neutres, pourquoi aussi loin de chez moi? Car cela me permet d'oublier la chose qui m'est arrivé. J'ai beau essayé d'oublier, ma mémoire est là pour me le rappeler, pour me rappeler que j'ai vécu un enfer. Je pourrais Me tuer de cette inconscience de l'enfermement que j'ai eu. Un guérisseur n'a jamais peur, et pourtant je l'ai bien ressenti cette peur sans scrupule qui m'arrache le cerveau. J'ai cette envie de m'ouvrir le crâne pour déverser cette incertitude que je ne saurais jamais. Je vie dans l'inconnaissance à présent et je peux l'oublier, ma mémoire est bien là pour me le rappeler encore une fois.

Le paysage défile sous mes songes et j'atteins finalement le terrain rocailleux et herbeux de la vallée du courage. Je descends quelques pas avant de découvrir une odeur qui m'est bien familière. Lui, au moins, a eu le courage de s'échapper de l'emprise de la meute, si seulement j'avais eu le même courage lorsque lui l'a eu...

Je suis l'odeur qui m'amène derrière la fourrure blanche bien familière? Je pousse un léger soupire pour lui indiquer ma présence avant de dire d'une voix douce comme je sais le faire:

- Tu as bien grandis Ely'. Et je vois bien que des choses de troubles. Si tu veux en parler, tu le peux, après tout je ne divulguerais rien, je n'en ai pas trop l'âme vois-tu...

Le regard azur du loup se posa sur le loup au pelage immaculé, puis il s'assit, doucement, à côté du loup qui portait l'odeur de sa meute adoptive. Si lui s'était enfuie en même temps, aurait-il été enlevé ?
code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elendil
Alρhα

Alρhα
avatar

Messages : 42

Votre Loup
Pouvoir: Explosion Sismique
Rang: Alpha - FA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: Tu portes si bien ton nom, Memory... [PV Memory]   Mar 28 Juil - 23:38

Le temps passe et ne s’arrête pas...
Memory & Elendil
WHEN WE ARE LOVED, WE DOUBT NOTHING.
WHEN WE LOVE, WE DOUBT EVERYTHING.
Passe la souris sur l'image, tu verras c'est magique…

Bien sûr, sous le coup de la surprise, Elendil eut un mouvement de sursaut. Mais, malgré les années qui ont passé, il croit reconnaitre la voix qui lui parle avec tant de douceur. Toutefois, alors qu’il se retourne pour faire face à l’intrus, le doute s’insinue en lui. Ce ne peut être lui. Que ferait-il ici ? Pourquoi ici et maintenant ? Etait-il un Espion de la Plume de Sang envoyé pour le tuer, lui, le nouvel Alpha de la Feuille d’Albâtre ? Pour que le doute s’envole, il murmure :

-Memory...

Il lui suffit de le dire pour savoir. Il sait maintenant que celui qui se tient en face de lui est bien Memory, le guérisseur. Les années ont passé mais il n’a pas tant changé que cela. Les souvenirs des rares moments échangés lui reviennent, des moments loin de la tyrannie familiale. Le loup d’albâtre aurait envie de s’approcher de lui, de le toucher pour être certain qu’il ne soit pas un rêve mais il reste immobile. Ses oreilles se sont couchées par instinct. Mais le regard azur du loup l’encourage et il les redresse en signe de confiance.

-Memory, dit-il plus haut, est-ce bien toi ? Mais que fais-tu ici, si loin des tiens ? Qu’est-ce qui t’amène en territoires neutres ?

L’Alpha aux yeux noisette sait que ses questions sont déplacées et qu’elles pourraient lui être retournées. Mais quelques choses en lui lui souffle que le guérisseur de la Plume de Sang connait ses propres tourments. Peut-être vient-il de trouver une oreille attentive et plus impartial qu’auprès de sa compagne même s’il l’aime de tout son être. Alors il s’enquiert plus avant sur ce loup qu’il ne connait qu’à peine.

-Que deviens-tu ? Et que devient la Plume de Sang depuis... ?

Elendil ne peut finir sa phrase, les mots se bloquent dans sa gorge, l’étranglent. Mais si Memory est vraiment Memory, alors il aura compris. Reprenant son souffle avec peine, le loup au pelage couleur de neige s’assoit aux côtés du Delta au regard océan. Un instant il se dit que s’il n’avait pas fui, ils seraient probablement amis aujourd’hui. Mais s’il ne s’était pas fui, il serait peut-être mort ou tout comme, alors Elendil préfère ne plus penser et se contente d’observer cette vallée qui s’étend devant eux.





© Gasmask

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Memory
Dεlτα

Dεlτα
avatar

Messages : 8

Votre Loup
Pouvoir: Guérison Incandescente
Rang: Guérisseur - PS
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: Tu portes si bien ton nom, Memory... [PV Memory]   Dim 9 Aoû - 10:15

Tu portes si bien ton nom, Memory × ft. Elendil
Ely semble surpris, confus? Je ne saurais le dire, mais il me reconnaît, il hésite, mais il sait, cela se voit bien à travers sa confusion et son sursaut. Il sait qui je suis...et son murmure me le confirme. Cela faisait bien longtemps que je ne l'avais pas vu, mais je savais bien qu' Ely était passé de Bêta à Alpha...comme tout le monde pour dire vrai. Mais je n'étais aucunement là pour de mauvaises attentions, après tout, je me trouvait bien ici juste par la faute de mes songes qui m'ont fait voyager jusqu'à plutôt bien loin de mon territoire que je hais tant, et pourtant...je l'entretiens bien..

Au début, Elendil était sur le qui-vive, les oreilles plaqués en arrière, mais on dirait bien que mon regard l'a apaisé...car il m'arrivait de calmer les autres loups...c'était mon don de guérisseur. En même temps sans, je pense que je ne m'en sortirais pas …

Et Elendil après avoir reprit ses esprits apparemment, me posa plusieurs questions:

- Memory, est-ce bien toi ? Mais que fais-tu ici, si loin des tiens ? Qu’est-ce qui t’amène en territoires neutres ?

Je pourrais tout aussi bien lui retourner les questions, mais je le respecte, il a su faire ce que moi je ne pourrais jamais faire malheureusement. Je ne vais donc pas lui retourner les questions, après tout, si il souhaite me le dire, il me le dira, je ne voudrais pas l'obliger..surtout que je me doutes bien des raisons pour lesquels il se trouve ici, si loin de sa bien aimée. Penser à cela, me donne soudainement envie de pleurer. Je suis un gars, je devrais pourvoir me contrôler, mais à chaque fois où je me retrouve seul, ou près d'Ely parfois, je ne peux réprimer mes sentiments. Je pense à mon ancienne compagne...et à Bailey...mon dieu qu'est-ce qu'ils se ressemblent...qu'est-ce que qu'elle me manque... Une fine larme trace son chemin sur mon pelage quittant l'un de mes yeux azurs. Je respire un bon coup et réponds ainsi au loup blanc :

- Oui, cela est bien moi. Eh bien, j'avais besoin de réfléchir...me laisser aller...penser aux choses que je suis obligé de cacher dans la meute..., j'avais besoin de me sentir seul. Mais sache...que je suis bien content de te voir, de savoir que tu as obtenu un rôle qui t'ira parfaitement d'ailleurs.

Et le loups blanc réfléchis quelques instants avant de poursuivre:

-Que deviens-tu ? Et que devient la Plume de Sang depuis... ?

Je l'observais...je ne savais pas vraiment quoi répondre...que dire ? Que la plupart partaient ? Que moi-même je voulais partir ? Lui annoncer que j'avais un fils ? Je ne savais que trop rien, je ne savais pas du tout quoi dire et je m'en voulais. Mais c'est vrai que je ne pouvais pas dire grand chose, après tout je n'étais qu'un guérisseur, rien de plus. Je réfléchis encore avant de lui déclarer:

- Eh bien, beaucoup partent, moi-même je serais prêt à partir avec mon fils. Mais je dois tenir mon rôle de guérisseur... mais je pense pouvoir dire que les choses vont mal...

Je ne lui avait pas parlé de son père, ou même de ses frères, cela ne l'aurait effrayé que plus et j'aurais perdue le peu de confiance qu'il m'accordait. De plus, il était là à cause des ses cauchemars, je n'avais pas besoin de lui dire autre chose, cela aurait juste été de la torture...
code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elendil
Alρhα

Alρhα
avatar

Messages : 42

Votre Loup
Pouvoir: Explosion Sismique
Rang: Alpha - FA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: Tu portes si bien ton nom, Memory... [PV Memory]   Mer 12 Aoû - 0:01

A la recherche du temps perdu...
Memory & Elendil
WHEN WE ARE LOVED, WE DOUBT NOTHING.
WHEN WE LOVE, WE DOUBT EVERYTHING.
Passe la souris sur l'image, tu verras c'est magique…

Tant de choses séparent les deux loups auparavant si proches. Les années passées loin l’un de l’autre dans deux meutes différentes ont fait d’eux presque des étrangers. Elendil sent cette distance entre eux et ce trop grand respect que lui témoigne le loup gris alors qu’il lui parle de lui. Trop de distance entre eux alors que le nouvel Alpha de la Feuille d’Albâtre ne voudrait que pouvoir réconforter Memory, se presser contre lui pour apaiser sa peine et faire cesser ses larmes comme du temps où il était encore un Plume de Sang. Mais il reste immobile, lointain comme paralysé par cette sensation que son ancien ami ne lui dit pas tout, qu’il existe désormais entre eux des secrets qui ne peuvent que les éloigner l’un de l’autre. Et pourtant, le loup blanc aimerait retrouver cette amitié comme il n’y en a peu...

Elendil avait hésité à demander au guérisseur des nouvelles de la meute de la Plume de Sang. Il ne s’attendait pas à de si mauvaises nouvelles. Tous semblaient partir. Le loup au regard noisette savait que ses deux frères resteraient fidèles à Toundra jusqu’à leur mort, ne serait-ce que dans l’espoir de monter en grade puisque c’était là leur seule ambition. Penser à ses frères faillit lui faire manquer une information importante. Memory venait de mentionner un fils. Un tourbillon de question se bousculait dans son esprit tout à coup. Mais qui était cette louve qui avait dérobé le cœur de son ami au regard azur ? Et surtout, qui était ce fils qu’il avait évoqué ? Etait-il le portrait craché de son père ? Mais ils n’étaient plus amis, à peine des connaissances et ce fils en était la preuve. Il fut un temps où Elendil aurait été le premier informé de cet heureux évènement.

Son regard noisette était voilé par la tristesse alors qu’il regardait au loin, suivant des yeux la courbe descendante de la vallée de l’Eternité. Le soleil s’était levé et l’herbe verte ondoyait doucement sous la force de la brise. Le loup gris n’avait pas mentionné ce qu’il restait de sa famille et son partenaire immaculé le remercia en silence. Le devenir de ses frères lui importaient peu et son père était mort et il ne s’en portait que mieux. Un tyran de moins sur ces terres... Ses yeux revinrent se poser sur le guérisseur et un sourire naquit sur ses lèvres.

-Tu sais, il m’arrive parfois de regretter d’être parti. Je regrette notre amitié. Tu étais celui qui me faisait revivre chaque jour par ta simple présence. Tu me manques.

L’Alpha marqua une pause, se perdant un instant dans ses pensées avant de revenir brusquement à la réalité avec une idée folle qui alluma une lueur d’espoir dans son regard.

-Pourquoi ne quittes-tu pas ta meute ? Ton fils mérite de grandir vraiment libre et toi de pouvoir exprimer tes dons de guérison. Tu... Peut-être qu’Heaven t’accepterait chez nous...

Et puis, Elendil s’aperçut de sa bêtise. Memory ne quitterait pas la Plume de Sang pour la laisser sans guérisseur. Et puis, il y était né et y avait grandi sans souffrir de la tyrannie des deux gammas et de l’ancien Alpha. Et que ferait-il si sa compagne refusait de les accueillir de peur de représailles de la part de Toundra ? Et sa compagne, le suivrait-elle ? Arriverait-il à partir sans elle ? Le loup blanc ne pouvait pas imposer de tels dilemmes à celui qu’il aimerait appeler son ami.

-Oublie ce que je viens de dire. Tu as ton rang, ton fils et ta compagne... Si tu quittais ta meute, je ne pourrais te promettre que tu aurais les mêmes choses parmi les miens. Mais crois-tu que nous pourrions redevenir amis ? J’ai tant besoin de toi, plus que je ne l’imaginais avant de te revoir...

La sincérité dont il fait preuve le surprend. Lui, le nouvel Alpha de la Feuille d’Albâtre, se dévoilait sans retenue à un Delta qui n’était même pas de sa meute. C’était prendre des risques inconsidérés diraient certains. Pour Elendil, c’était une véritable révélation. Lui et Memory n’avait jamais cessé d’être amis. Peu importait la distance et le temps passé loin l’un de l’autre en amour. En amitié, c’était si semblable mais avec quelque chose de plus, ou de moins... Oui, il n’y avait pas la peur de décevoir, de faire fuir l’autre. Parce que l’amitié commence lorsque l’on tolère chez l’autre ce que l’on ne tolère pas chez soi. Or, en acceptant que le guérisseur ne puisse quitter sa meute aussi facilement qu’il ne l’avait fait plusieurs années auparavant, Elendil venait de faire exactement cela. Il sourit doucement au loup de la Plume de Sang.

-J’aimerai que tu me présentes ce fils un jour. Je suis certain qu’il te ressemble, dit-il avec un rire amusé accompagné d’un clin d’œil complice.



© Gasmask

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Memory
Dεlτα

Dεlτα
avatar

Messages : 8

Votre Loup
Pouvoir: Guérison Incandescente
Rang: Guérisseur - PS
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: Tu portes si bien ton nom, Memory... [PV Memory]   Jeu 13 Aoû - 15:57

Tu portes si bien ton nom, Memory × ft. Elendil
On était si proche, mais maintenant nous ne sommes plus que des étrangers qui racontent leurs souvenirs, voilà ce que je me dis en regardant Ely'. Je me dis que j'ai perdu cette ami que j'appréciais tant. Je regrette l'époque où il était le premier à savoir mes soucis, mes joies. Maintenant, il doit faire parti des derniers. Avant il aurait su le premiers pour la naissance de Bailey, pour ma rencontre avec sa mère. Pour sa mort. Une mine triste envahit à nouveau mon visage. Mais je n'en dis rien, Ely' parla à ma place :

- Tu sais, il m’arrive parfois de regretter d’être parti. Je regrette notre amitié. Tu étais celui qui me faisait revivre chaque jour par ta simple présence. Tu me manques.

Je le regardais, nous pensons donc la même chose, moi aussi je regrette notre amitié volé par le temps. Je lui répondis donc :

- Il est de même pour ma part, tu me manques énormément, il y a eu bien des moments où j'aurais souhaité avoir ta présence auprès de moi, entendre tes paroles pour me consoler. Et moi faire de même.

Une étincelle brilla dans les yeux bleus d'Ely ce qui m'intrigua énormément, et ses paroles m'expliquèrent la raison de sa joie soudaine:

- Pourquoi ne quittes-tu pas ta meute ? Ton fils mérite de grandir vraiment libre et toi de pouvoir exprimer tes dons de guérison. Tu... Peut-être qu’Heaven t’accepterait chez nous...

Une vague d'excitation s'empara durant une seconde de mon corps, mais elle me quitta tout aussi rapidement. Je ne pouvais pas lâcher à mon tour la meute de la plume de sang, et bailey? Comment réagirait-il? Et Heaven pouvait tout aussi bien ne pas accepter...Et Ely' avait également réalisé les mêmes choses puisqu'il dit sur un ton probablement triste, désolé:

- Oublie ce que je viens de dire. Tu as ton rang, ton fils et ta compagne... Si tu quittais ta meute, je ne pourrais te promettre que tu aurais les mêmes choses parmi les miens. Mais crois-tu que nous pourrions redevenir amis ? J’ai tant besoin de toi, plus que je ne l’imaginais avant de te revoir...J’aimerai que tu me présentes ce fils un jour. Je suis certain qu’il te ressemble

Ma compagne...il faut que je lui en parle avant qu'il ne me rende plus triste sans s'en rendre compte. Ely étais amusé après sa dernière phrase, mais cela me rendit que plus malheureux, j'inspirais profondément et murmurai presque:

- Bien sûr que notre amitié reviendra..je l'espère en tout cas, moi même j'ai besoin de la tienne. Et puis, bailey ressemble comme deux gouttes d'eau à ma compagne, mais je te le présenterais bien évidemment...et ...pour ce qui est de ma compagne...je voulais juste te dire qu'elle était parti...plus de notre monde. Je sais que tu ne le savais pas, mais il le fallait, il fallait que je te le dise...

Je ne pouvais plus prononcer le moindre mots alors que je m'effondrais au sol en pleurnichant, j'étais comme un louveteau qui se serait blessé lors d'une chute. J'étais tellement vulnérable, n'importe qui aurait pu me tuer, je n'aurais rien senti, la tristesse prenait bien trop d'espace dans mon corps en cet instant.
code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elendil
Alρhα

Alρhα
avatar

Messages : 42

Votre Loup
Pouvoir: Explosion Sismique
Rang: Alpha - FA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: Tu portes si bien ton nom, Memory... [PV Memory]   Lun 24 Aoû - 15:54

Courir après le temps perdu...
Memory & Elendil
WHEN WE ARE LOVED, WE DOUBT NOTHING.
WHEN WE LOVE, WE DOUBT EVERYTHING.
Passe la souris sur l'image, tu verras c'est magique…

Le sourire qu’abhorrait Elendil disparut aussi vite qu’il était apparu. Quelque chose n’allait pas, bien qu’il ignora ce dont il pouvait bien s’agir. Qu’est-ce que son vieil ami ne lui disait pas ? Qu’est-ce qui avait allumé cette profonde tristesse dans son regard ? Ses explications ne furent qu’un murmure mais le loup blanc n’en perdit pas une miette, sentant son cœur se serrer dans sa poitrine à mesure de le Guérisseur lui dévoilait son histoire. Son visage se décomposa et ses yeux noisette devinrent humides. Le temps n’avait pas été aussi clément avec le Delta qu’avec lui et il s’en voulait plus encore de l’avoir laissé pour aller chercher le bonheur ailleurs, dans une nouvelle vie.

Le jeune Alpha se coucha contre son ami effondré dans l’herbe verte et posa sa tête sur son épaule. Il n’y avait pas de mot assez fort pour consoler un tel chagrin. Lui-même ne concevait pas la vie sans Heaven pour embellir chaque jour de sa douce présence. Bien sûr, il resterait fort parce que sa famille, la Feuille d’Albâtre aurait besoin qu’il le soit, mais il savait que cela le détruirait. Alors il resta là, léchant avec affection l’oreille de Memory, le laissant pleurer tant qu’il en avait besoin et veillant sur lui comme l’aurait fait un frère. Parce que c’est ce qu’il était à ses yeux. Plus qu’un ami, plus que tout, il était un frère bien plus que les deux loups qui partageaient le même sang que lui.

Après un long moment, les sanglots du loup s’apaisèrent mais Elendil ne s’écarta pas de lui. Il n’avait pas sa présence pour le réconforter, les mots étaient bien trop faibles. Il attendit encore de nombreuses minutes avant de finalement prendre la parole.

-Je sais que tout ce que je dirais ne pourra pas apaiser ton chagrin. Je suis désolé, j’aurai voulu être à tes côtés à chacun des instants de ta vie comme un frère l’est. J’ai choisi une autre vie, loin de tout ce que j’avais connu, t’abandonnant. J’ai failli à mon rôle de frère et j’en suis vraiment désolé. Parce que je te considère comme mon frère, rien de moins. Et les années n’y changeront jamais rien. Je ne peux oublier ceux qui se sont faits appelés père et frères et tu ne pourras pas oublier celle que tu as aimée et qui t’a donné le plus beau des cadeaux. Elle vit dans ton cœur pour toujours et ce serait idiot de croire qu’il puisse en être autrement. Je suis désolé de ne pas avoir été là pour toi alros que tu l’as toujours été pour moi. Je te demande pardon et j’aimerai que tu saches que je serai toujours là. Si tu as besoin de parler, rends-toi à la frontière de nos terres et hurle au ciel ton appel. Je viendrais vers toi.

Le fait qu’ils soient dans des meutes adverses ne pouvait supplanter tout ce qu’ils avaient connu jusque-là. Elendil était conscient que les siens pourraient y voir là une trahison mais ce n’en était pas une. Ils faisaient tous partie de sa famille et il ne pouvait concevoir d’en abandonner un sous prétexte que leurs chemins s’étaient séparés et que leurs choix avaient été différents. Quel Alpha ferait-il alors ? Il trahirait par là même sa promesse à la meute de veiller sur les siens. Memory était de sa famille, qu’ils le veuillent ou non. Mais il faudrait qu’il en parle à Heaven pour ne pas la blesser. Elle l’avait été suffisamment pour qu’il lui épargne les rumeurs d’une trahison de sa part.

Le loup blanc était toujours couché contre son ami, lui léchant l’épaule. Il se fichait éperdument de l’odeur ennemie qui imprégnait peu à peu son pelage soyeux et immaculé. Il essayait de consoler son ami de son mieux et le reste lui importait peu. Il aurait tout le temps d’y penser plus tard. Pour l’instant, il courrait après le temps perdu. Et quelle course éreintante que c’était ! Mais il ne baisserait pas les bras, jamais.



© Gasmask

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu portes si bien ton nom, Memory... [PV Memory]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu portes si bien ton nom, Memory... [PV Memory]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle PSP choisir... pour Monster Hunter bien sûr!!
» Les BD qu'elles sont bien
» Les Bien-Nés et les Shen'dralar
» Bien Suprême, Aun'shi ou Farsight ?
» XV-9 pour le bien suprême

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallen Wolves :: Territoire Neutre :: La Vallée de l'Éternité-
Sauter vers: