Fallen Wolves
Bienvenue sur Fallen Wolves,

Entendez-vous les hurlements poussés par vos confrères ?
Resterez-vous tranquillement à regarder et faire semblant de ne rien entendre ? Bien sur que non, vous allez participer dans ce monde sans pitié qu'est le notre !

Bonne chance.


Un vent de Rébellion semble animer nos Terres. Serez-vous à la Hauteur ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Slow but sure [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aranwë
Dεlτα

Dεlτα
avatar

Messages : 11

Votre Loup
Pouvoir: Visualisation des Auras
Rang: Guerrier - PS
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Slow but sure [LIBRE]   Dim 2 Aoû - 21:42

Le soleil tapait en cette belle journée, le pelage noir d'Aranwë attirait les rayons de cet astre brûlant, et même si ses poils avaient diminué de volume cette saison, le mâle pensait étouffer. Alors, à la découverte d'une caverne étroite, il eut la bonne idée de l'explorer pour y trouver enfin un coin d'ombre. Il se plaqua contre les parois pour les longer. Ses pas se firent silencieux, ses mouvements fluides, son ouïe aux aguets.

Le prédateur huma l'air, à la recherche d'une petite proie dont il se ferait le plaisir de s'en délecter. Seule l'odeur du sel emplit ses narines. Il était impossible de détecter du gibier ou n'importe quel animal car l'effluve salé était trop fort. D'ailleurs, ici, même la vue était inutile, on pouvait apercevoir sans doute des formes dans la pénombre, mais tout était trompeur. L'ouïe, voilà ce qui importait le plus dans cet endroit, alors il dressa ses oreilles et prêta davantage attention aux bruits qui régnaient dans la grotte. Être ainsi tapi dans l'ombre procurait une sensation de bien-être et de sécurité au mâle ténébreux.

Il s'engouffrait dans les profondeurs de cette cavité sans fin, et soudain il se cogna contre le fond. Il se retint de gémir et grinça des dents. Son corps effleura le mur et le loup se dirigea à tâtons dans le noir. Il découvrit qu'il se trouvait dans un virage. Sa curiosité fut attisée, quand sera-t-il arrivé au bout du tunnel?

Il devait faire attention, car le danger pouvait tout de même roder dans les parages. La lumière s'était estompée depuis un moment, il n'était pas sage de s'aventurer encore. Qui devinerait que le mâle serait là s'il lui arrivait quelque chose? Alors il fit demi-tour. Une goutte tomba sur sa truffe, il passa sa langue dessus, effectivement, un goût d'eau de mer amer envahit son palais. Il grimaça et continua son chemin. Toutefois épuisé, il décida de s'arrêter un moment et s'installa dans le coin du tournant. L'humidité et la froideur de la cloison étaient agréables. Il posa son museau sur ses pattes antérieures et se permit de fermer les paupières pour rejoindre le monde des rêves.

Plongé dans le sommeil, il fut soudain réveillé par un craquement sourd. Il ouvrit les yeux. Une masse d'ombre s'éleva devant lui, il sut que c'était un loup. Le parfum de sel volait toujours dans les airs, il n'était pas simple de savoir si l'animal était une femelle ou un mâle. Mais ce qui était frustrant, c'était de ne pas être au courant de sa meute. Était-ce un solitaire? Un camarade? Ou un membre d'une autre meute? Il se releva, restant sur ses gardes.

Il voulut le dominer de toute sa hauteur, son poitrail gonfla, le volume de son pelage doubla lorsque son échine se hérissa. Il dévoila sa dentition, le contraste entre sa blancheur et la noirceur de son pelage était violent. Pourtant il ne voulait pas engager un combat, bien au contraire. Pour commencer, des présentations seraient plus convenables, mais il voulut laisser l'inconnu prendre les rênes, pour savoir comment il allait réagir. Et c'est là qu'un sourire en coin sarcastique naquit sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nirvana
Dεlτα

Dεlτα
avatar

Messages : 11

Votre Loup
Pouvoir: Regards Enchaînés
Rang: Guerrière - FA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: Slow but sure [LIBRE]   Dim 2 Aoû - 22:54


Je ne suis pas sûre de savoir quoi dire.





Featuring des inconnus
La chaleur n'atteignait pas la douce veuve qui lentement avançait dans la plaine. Fendant les hautes herbes déjà séchée par les rayons du soleil, elle se frayait un chemin sur des terres qu'elle n'avait encore jamais eu le loisir d'explorer afin d'y trouver un quelconque amusement. L'espace d'un temps la découverte de nouveautés jusqu'alors inconnues lui procurerait suffisamment d'occupation et de distraction pour qu'elle ne porte plus le lourd fardeau qui pesait chaque jour un peu plus sur son frêle corps et qui risquait de l'emporter dans le tourbillon sombre de ses tristes pensées, d'où elle ne pourrait plus sortir. Elle qui ne cessait de se morfondre se sentait peu à peu sombrer dans une folie inconnue la rendant jour après jours plus sombre, plus morne. A l'instar du soleil qui en hiver perdait de son éclat, elle aussi semblait perdre de cette luminosité qui aurait pu exister en elle si elle avait connu des jours meilleurs.

Mais jamais la louve à crinière n'avait connu de jours meilleurs, car depuis sa naissance et aujourd'hui encore, elle ne vivait que malheurs et hantise. En elle régnait la peur constante d'être un jour au pied de ce mur colossal qu'était l'appartenance. Être quelqu'un, l'idée la plus déroutante, mais aussi la plus rassurante qu'elle connaissait. C'était après cela qu'elle courait, c'était sa quête, son but ultime, l'épopée grandiose de sa misérable vie. Être quelqu'un, ne plus être quelque chose. Elle courait après quelque chose au point d'être prête à en perdre la vie, mais elle en avait peur, jusqu'au plus profond de son âme. C'était le paradoxe de sa vie de créature. C'était là l'essence même de son existence en tant que bête.

Elle releva la tête et se redressa légèrement. Pas la peine de se hisser sur la pointe de ses pattes pour tenter de voir loin, elle était déjà bien assez haute comme ça. Une odeur, plus loin, lui indiqua la présence d'un autre loup dans les alentours. Elle ne s'en étonna pas. Elle connaissait, pour avoir entendu certains loups de la meute en parler, l'existence de certaines grottes aux alentours et nulles doutes que des loups en quête d'un peu de fraîcheur étaient venus là pour se reposer durant les chaleurs de cette journée d'été. Pour sa part, Nirvana était loin d'avoir chaud. Son pelage, ras et la couleur de ce dernier était un avantage dans les lieux comme celui-ci où elle semblait presque se confondre avec les hautes herbes. Elle appréciait d'ailleurs tout particulièrement le fait d'être quasiment inexistante dans cette masse de végétation. Pourtant, l'odeur la rendit soudainement plus curieuse. Elle n'appréciait guère la compagnie d'inconnus, mais pourtant, il lui fallait être honnête avec elle-même ; rencontrer quelqu'un lui ferait, l'espace d'un instant, oublier le reste. Elle n'était pas vraiment douée pour les mondanités, mais au moins se devait-elle d'essayer.


Alors, d'un pas lent, mais assuré, elle se dirigea vers la caverne saline et se demanda sur qui elle allait tomber. La réponse parvint rapidement à ses yeux. Alors qu'elle se tenait sur le seuil de la grotte, un grondement sourd et sans doute un peu trop assuré lui fut adressé en guise de salutation. Elle sourit tristement. Les loups étaient tellement mal élevés de nos jours qu'elle se demandait parfois même si ce n'était pas elle qui était trop bien éduquée pour ce monde. Elle avança jusqu'à trouver le loup en question. Un animal qui se fondait dans le décor, aussi noir que les lieux étaient sombres. Il tentait de paraitre imposant, impressionnant, mais Nirvana devait bien faire deux têtes de plus que lui, sans pour autant essayer d'impressionner l'étranger. Un peu à l'étroit dans ce lieu, elle se coucha sur le sol, savourant doucement la tiédeur des lieux. Elle n'y resterait cependant pas longtemps. Il faisait presque trop froid pour elle.

Range tes crocs gamin.


© A-Lice | Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aranwë
Dεlτα

Dεlτα
avatar

Messages : 11

Votre Loup
Pouvoir: Visualisation des Auras
Rang: Guerrier - PS
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: Slow but sure [LIBRE]   Lun 3 Aoû - 0:32

Le loup, fier comme un paon, eut cet air malicieux qui prit possession de son visage l'espace d'un temps. Il redevint vite impassible, ne montrant aucun signe de faiblesse à l'inconnu. Ou peut-être devait-on plutôt dire, la louve car lorsque cette dernière s'avança plus près, un vague parfum flottait dorénavant dans l'air, facilement reconnaissable à celui d'une femelle. Elle s'allongea par terre, en  lançant une réplique sanglante au mâle confiant :

Range tes crocs gamin.

Il se radoucit néanmoins, elle non plus ne souhaitait pas la bagarre et c'était tant mieux! Il se coucha également sur le sol, se mettant en face d'elle. Il arborait toujours cette confiance en lui, et il crût durant un instant croiser son regard, paraissant si vide, emplit de chagrin, dénué de joie.

Aranwë décida d'en découvrir plus, battit des paupières et se concentra sur la femelle. Son aura commença à surgir, grandissant à chaque instant. Il était d'abord d'un rose pâle qui vira rapidement à un bleu cyan, la tristesse  d'un amour perdu sans aucun doute, d'une intensité incroyablement forte. Puis au bleu se mêla le rouge vif, signe de colère, créant ainsi une couleur mauve sale.

La louve souffrait, son cœur était brisé à cause d'une perte atroce. C'était peinant à voir, et Aranwë voulut tourner la conversation à son avantage mais c'est avec sincérité et douceur qu'il lui dit ces mots, après avoir pris une grande inspiration :

Tu sais, on passe notre vie à aimer et se remémorer des souvenirs qui eux nous oublient. La nostalgie nous fait perdre un temps précieux qui nous rapproche un peu plus de la mort. Tu n'es pas immortelle, alors ressasser les moments du passé ne t'aidera pas à surmonter tout ça, ni à vivre pleinement ta vie.

Il rit amèrement, tout ce qu'il venait de dire était un conseil utile, seulement, lui-même ne pratiquait pas cette méthode. Son regard se perdit dans le néant, il repensait à elle et essayait de se persuader qu'il l'avait oubliée, mais comment l'oublier? Il soupira un long moment en repassant en boucle dans sa tête les moments passés avec cet amour. Amour qui l'avait consumé à tel point que la folie avait pris possession de lui. Il avait basculé du mauvais côté, mais finalement, c'est elle qui y perdit la vie. A cause de lui.

Il secoua la tête, il FALLAIT se ressaisir. Il ne dit rien, en l'attente de la réponse de la louve. D'ailleurs, il ne pensa même pas à se présenter, ni à demander le nom à cette inconnue. Au final, il s'en fichait de savoir si oui ou non, elle était son ennemie. Il ne lui voulait pas de mal et de toute manière, se sentait désespérément seul. Il fallait bien trouver un moyen de réconfort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nirvana
Dεlτα

Dεlτα
avatar

Messages : 11

Votre Loup
Pouvoir: Regards Enchaînés
Rang: Guerrière - FA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: Slow but sure [LIBRE]   Lun 3 Aoû - 5:40


Je ne suis pas sûre de savoir quoi dire.





Featuring des inconnus
Dans ses narines s'installa rapidement l'odeur du sel. C'était quelque chose d'étrange, à a fois doux et agressif, qui s'insinuait dans son museau, lentement, presque vicieusement et qui faisait en sorte qu'elle ne puisse plus sentir que cette odeur dérangeante. Elle chatouillait un peu au final, cette odeur. Ca lui donnait envie de se gratter le museau, de se le lécher pour s'en débarrasser, alors qu'elle savait pertinemment qu'elle ne pourrait pas s'en défaire rapidement, même après avoir quitté les lieux, il lui faudrait encore un certain temps pour s'en remettre sans être certaine de percevoir l'odeur fictive qui émanait de cette caverne. Elle savait que c'était du sel pour avoir, plus petite, lécher quelques pierres à sel quand elle était plus petite. Ces dernières lui avaient donnés la force nécessaire pour continuer d'avancer alors même que la fin la tenaillait au fil des jours. Mais elle était aussi capable de percevoir odeur du loup et dans cette dernière celle de sa meute. La Plume de Sang. Elle était capable de reconnaître la fragance pour avoir longée les terres de ce groupe de loup à de nombreuses reprises dans sa longue existence. Et puis c'était particulier de sentir un loup de cette meute. Ils avaient tous cette odeur acre, de rouille, ou sang doute de sang justement qui s'insinuait n'importe où comme une mauvaise herbe tenace. En plus de ça, le loup sentait les hormones, elle avait donc sans doute affaire à un jeune mâle en quête de sensation forte et tout ce beau mélange de mauvaises odeurs lui donna pendant un temps envie de partir. Mais elle resta.

De ses yeux bruns, grands ouverts et qui peu à peu s'habituaient à la semi-obscurité qui régnait en ces lieux, la créature devina d'abord les formes, les contours et les ombres. Son regard glissa sur les alentours de la grotte longeant parfois les parois abrupt limitant cette dernière formant un endroit clos et sans issue, sans doute comparable à sa vie. Dans le paradoxe de celle-ci, sa méditation devenait vite close, sans aucune échappatoire possible. L'idée était plaisante, séduisante. L'envie de s'y plonger apparut vite comme tout aussi agréable et la bête dû se battre pour éviter de s'y perdre. Elle contempla alors le loup. Ou plutôt elle le dévisagea, avide de curiosité, mais sans grand intérêt pour lui. Elle laissa son regard dévier sur son corps, fixant son pelage noir qui devait l'étouffer, ses membres encore difforme qui prouvait que malgré son âge adulte il paraissait encore bien jeune et enfin son regard. Elle plongea dans ses yeux jaunes, les fixant avec toute la démesure dont elle était capable. C'était sans doute un manque de respect de sa part d'être aussi curieuse, mais elle s'en fichait bien particulièrement. Elle avait été éduquée avec les sauvages, pas avec une famille. Alors, elle observa le mâle s'arracher à de mornes pensés comme s'il s'était lui aussi perdu dans une réflexion intérieure.

Elle l'avait entendu parler, quelques temps plus tôt mais n'avait pas pris le temps de répondre tant la situation lui paraissait comique. Depuis quand un bébé pouvait-il se permettre de lui faire la morale alors qu'elle avait passé pas moins de dix longues et éprouvantes années dans ce monde ? Elle ricana doucement mais n'ajouta rien, se contentant de secouer lentement la tête. Plus ils étaient jeunes et plus ils se permettaient de croire qu'ils pouvaient tout dire ou tout faire sans le moindre signe de respect. Comme si tout, dans ce doux monde leur appartenait. Comme s'il pouvait prétendre mieux connaitre cette chienne qu'était la vie sous prétexte qu'ils se croyaient sages, avec de l'expérience ou une autre stupidité de ce genre. Ils n'étaient que des louveteaux et la vie, justement, n'avait pas encore eu le temps de leur faire comprendre comment elle allait leur pourrir l'existence. L'expérience n'était rien d'autre que l'accumulation du malheurs. Les choses étaient pourtant simples dans ce bas monde. Tu peux vivre, a condition que tu portes le fardeau de cette errance dans le monde sur ton dos. Et ceux qui ne comprenaient pas cela étaient stupides. Réellement stupides.

Et qui te dis que j'ai envie d'oublier quoique ce soit et de passer à autre chose ?

La phrase, tranchante, n'appellait à aucune réponse de la part de l'inconnu. Elle était simplement présente, tel un flottement dans l'air pour lui faire comprendre qu'il n'avait pas à foutre son museau là dedans. La voix de la bête était restée calme, elle, elle était restée calme, mais, le ton était coupant, tranchant, l'invitant ç se taire ou changer de sujet s'il n'en était pas capable. Qu'il revienne la voir lorsqu'il aurait son âge et si elle était toujours en vie, alors elle prendrait le temps de discuter avec lui de ce genre de choses.
Elle bougea légèrement, s'étalant un peu plus dans l'espace réduit et se couchant cette fois-ci sur le flanc, laissant ses membres glisser lentement sur le sol légèrement humide de la caverne.


© A-Lice | Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aranwë
Dεlτα

Dεlτα
avatar

Messages : 11

Votre Loup
Pouvoir: Visualisation des Auras
Rang: Guerrier - PS
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: Slow but sure [LIBRE]   Lun 3 Aoû - 12:47

À ses mots, la femelle se contenta de ricaner légèrement, tout en secouant la tête. Il n'y prêta pas tellement attention, car il voulut se concentrer pour savoir à qui il avait faire. Il fit abstraction de l'effluve du sel, et une odeur de terre humide et de végétation florale accompagnait la sienne. Sans aucun doute, il sût que ce doux parfum appartenait à la Meute de la Feuille d'Albâtre. Il haïssait ce clan, pour la simple et bonne raison que l'amant de son ex-compagne vivait autrefois au sein de cette tribu. Il resta quand bien même à ses côtés, se disant que malgré tout, ce n'était qu'une femelle fatiguée par la vie, qui devait avoir un âge bien plus supérieur au sien. Cela ne le dérangea guère et bien au contraire, cette idée lui plaisit. Et lorsque la femelle se décida d'enfin répliquer, son ton coupant faisait bien comprendre que c'était un sujet sensible et qu'elle ne tenait pas à en parler.

Et qui te dis que j'ai envie d'oublier quoique ce soit et de passer à autre chose ?

La phrase n'appelait à aucune réponse de la part d'Aranwë, il le comprit et se tut un court instant. Elle s'étendit un peu plus dans l'espace réduit en se couchant cette fois-ci sur le flanc, laissant ses membres glisser lentement sur le sol humide de la caverne. Le mâle l'observa ainsi sans un mot, ne sachant quoi dire, ne voulant pas heurter d'avantage la sensibilité de la louve. Après un temps mûre de réflexion, il se décida enfin de poser cette question qui le brulait tant.

Au fait, jolie Feuille d'Albâtre, quel est ton nom?

Il voulut se présenter, mais inutile d'en dire plus. Il sentait déjà la réplique tranchante : Je te retourne la question ou bien Je me fiche de savoir qui tu es. Mais lui ça l'importait de savoir à qui il avait affaire, d'autant plus qu'elle l'intriguait terriblement et qu'il ne pouvait vivre dans l'inconscience plus longtemps. Il fut déçu de se trouver dans l'obscurité car il avait une forte envie de détailler l'apparence de l'inconnue. Ce sera pour plus tard, se dit-il, chaque chose en son temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Slow but sure [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Slow but sure [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ville Libre de Mévry
» [Blabla] Presse Libre - Ecrivez votre commentaire!
» OU SE TROUVE LE BOUTON LIBRE CREDIT SUR JEUTEL?
» Houston ? Nous avons un problème (pv libre)
» le québec libre!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallen Wolves :: RP :: Abandonnés-
Sauter vers: