Fallen Wolves
Bienvenue sur Fallen Wolves,

Entendez-vous les hurlements poussés par vos confrères ?
Resterez-vous tranquillement à regarder et faire semblant de ne rien entendre ? Bien sur que non, vous allez participer dans ce monde sans pitié qu'est le notre !

Bonne chance.


Un vent de Rébellion semble animer nos Terres. Serez-vous à la Hauteur ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fallen - "La déchéance n'est pas signe d'abandon."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaala
Alρhα

Alρhα
avatar

Messages : 175

Votre Loup
Pouvoir: Lames Aquatiques
Rang: Alpha - FL
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Fallen - "La déchéance n'est pas signe d'abandon."   Dim 23 Oct - 19:52


NOM DU PERSONNAGE

NOM: Fallen
SURNOM: Fall

ÂGE, DATE DE NAISSANCE:
2 ans →  28/12/2012

GENRE : ♀
MEUTE: Délaissés
GRADE: Aucun


Caractère

Être déchue ne signifie pas forcement finir sa vie seule, elle signifie surtout l'exclusion et l'abandon par ses proches, pour une faute que vous pensez pouvoir rattraper, ils vous bannissent à jamais, sans autre forme de procès.
La déchéance d'un rang n'est pas qu'une cérémonie calomnieuse, elle a aussi une signification bien précise: elle prouve la supériorité des Dominants et montre qu'ils savent se faire obéir et respecter.
Être perdue, elle connait la louve au regard profond, elle n'a connu quasiment que ça depuis toujours, sa mère fut bannis à cause du sang d'étranger qui coulait dans ses veines et déjà, à cette époque, elle se demandait ce qu'elle avait fait de mal et pourquoi tant de haine avait été déversé sur une pauvre louve qui n'avait fait que connaître l'amour l'espace d'un moment.

Physique

Ombre se mêlant à la Lumière, un contraste étonnant montrant ses origines peu communes.
Son pelage passe d'un noir corbeau lumineux à un blanc époustouflant et brillant, car en effet, chacune des deux couleurs renforcent l'autre et les fait ainsi communier à merveille.
Insondable profondeur que la couleur de ses yeux: marine comme un ciel sans lune, noir comme la noirceur du ciel lors d'une éclipse et à la fois vide de tout sentiment ayant été oublié par la louve.
Un hurlement fend la nuit et du haut de tes pattes puissantes, tu entames un chant céleste, ta carrure est semblable à la normale, tout du moins si la normale existe réellement.

Histoire

Souffrance.
Trahison.
Déchéance.
Humiliation.

Toute vie commence dans le sang et finit dans celui-ci.
Fallen, tel fut le nom qu'on lui donna le jour de sa naissance, du moins, le nom que lui donna son Dominant, car pour lui, elle ne méritait pas de vivre.
Son nom originel était Harmony, car sa mère croyait en ce rêve utopique concernant les croisements des familles et le respect des sentiments, or, sa famille était composée essentiellement de conservateurs.

Un jour, une louve du nom d'Eternity mit au monde quatre louveteaux, l'un d'eux était une petite femelle au fort caractère et qui avait un fort instinct de protection envers son frère, qui lui, était le plus chétif.
Quand vint le premier jour où leur mère les autorisa à sortir, elle fut la première, d'abord envahi et presque écœurée par le trop grand nombre d'odeur, elle se reprit vite et se rappelant que son frère devait encore tenter de rester en retrait auprès de leur mère, elle retourna dans la tanière.
Elle sentait bon, leur tanière, avec cette odeur de pin et la signature bien précise de celle des autres louveteaux, ainsi que celle de leur mère.
Elle vint pousser son frère du bout du museau.

"Allez, bouge toi, gros balourd !"

Elle est vive et pleine de vie la louvette, son regard scrute les murs de la tanière, c'est aujourd'hui qu'ils vont rencontrer le Dominant de la meute et se faire accepter par celui-ci et ainsi devenir des loups à part entière.
Elle sort une nouvelle fois de leur "maison", la lumière éblouit ses yeux encore jeunes et inexpérimentés.
Son regard s'y habitue assez vite et elle rejoint sa mère qui se trouve non loin de là, lui fait la fête une seconde et s'arrête devant la mine presque triste de leur mère.
Harmony se pose sur son derrière bicolore et regarde la grande louve:

"Dis maman, pourquoi tu es triste ?"

Une larme coule le long du museau de la mère, elle reste dans ses pensées.
Elle se rend compte qu'Harmony se trouve devant elle et que la petite penche la tête, il est vraie qu'elle a toujours été plus précoce que les autres, la louve lui sourit et tente de la rassurer, ou peut-être était-ce pour se rassurer elle-même finalement ?

"Ce n'est rien, après tout, c'est le grand jour pour vous, vous devez faire bonne impression !"

Elle rajoute, comme pour s'assurer qu'elle pense bien ses propres paroles:

"Il est obligé de les accepter, ils ont reçu un nom."

Eternity bouge enfin ses grandes pattes fines, manquant de faire tomber Harmony au passage, la loupiote se redresse vite et coure sur les pas de sa mère.

[Un moment passe, le temps que la mère regroupe les louveteaux et qu'ils arrivent vers les Dominants actuels du clan.]

Un grand loup noir se tient au côté d'une superbe louve blanche, la petite Harmony est impressionnée et se sent toute petite, elle se cache entre les pattes de sa mère, contre son frère et ses sœurs qui ont déjà eu le même reflex.
Leur mère prit la parole, restant droite, car cette louve était la Beta du clan:

"Bonjour à toi, Taïko, Dominant du Souvenir."

La mère est droite, fière, elle sait qu'elle a commis une faute, mais elle l'assume tout comme elle assume ses petits et les aime, mais est-ce réellement les aimer que de les avoir mis au monde en sachant qu'ils seraient amenés à mourir ?
Eternity attend, elle ne bouge pas.
Taïko prend la parole à son tour, sa voix sonna comme sonne le glas pour les condamnés:

"Eternity, ta faute est grave, leur sang est impur tout comme ce que tu as fait, c'est une trahison envers notre clan."

Eternity ne répond pas tout de suite, elle pèse ses mots comme elle aurait sûrement du peser ses actes avant de les faire.
Après quelques secondes de réflexion, elle ajoute:

"- Je suis bien consciente de ce que j'ai pu faire, mais ne leur en tient pas rigueur, ils n'ont rien demandé.
- Tu aurais du y songer avant.
- Je n'ai fait que l'aimer comme je les aime.
- Choisis mieux la prochaine fois, maintenant hors de mon chemin, tu sais ce qu'il m'incombe de faire."


Taïko avance, son pas est lourd, ce qu'il doit faire le répugne, mais il n'a pas le choix, il doit le faire pour garantir la pérennité de son sang.
Il fait signe à sa femelle de chasser la mère, chose qu'elle fait à grand renfort de coups de crocs et de grognements.
Une fois la mère éloignée, malgré ses gémissements, le loup noir se penche au dessus de l'une des sœurs, ouvre sa mâchoire, la referme sur la boule de poil et secoue violemment la tête de gauche à droite jusqu'à ce qu'elle arrête de couiner.
Il passe à son autre sœur et fait de même, elle tourne la tête quand s'agite le petit corps dans la gueule du monstre.
Elle sent son frère, tout prêt d'elle, il tremble de peur, la louvette, dans un élan de fougue inconnue, se dresse sur ses pattes et gronde pauvrement la bête noire.
Taïko la fixe, étonné, c'est la première fois qu'il voit un louveteau aussi prompte à résister devant la mort, il s'approche des deux petits restant, pousse Harmony de la patte pour saisir son frère.
Un couinement sort de sa gueule, non pas celle du petit mâle, mais de celle d'Harmony qui voit le corps de son frère tomber mollement sur le sol.
C'est à ce moment là, qu'une chose se passa au plus profond de la louve, comme un bruit de verre que l'on aurait brisé résonna jusqu'à son cerveau et la tristesse la fit tituber.

Un seul mot arrivait à sortir de la gueule d'Harmony, un seul, et ce mot exprimait toute l'incompréhension qu'animait la petite:

"Pourquoi ?"

Un mot résumant l'incertitude de ce qui allait se passer, un mot résumant la profonde tristesse qui l'anime, un mot qui la posséda toute entière.
Le loup noir s’apprête à la saisir à son tour, il s'apprête à mettre fin à sa vie en un instant, mais en un sens, cette vie était-elle juste ?
Elle venait à s'en poser la question, car depuis sa naissance elle n'était que le fruit d'un amour interdit et punissable, même maintenant, quand la mort avait frappé sa famille, elle n'avait rien pu faire.

"Pourquoi ?"

Ce fut le dernier mot qu'elle dit, ce fut le dernier mot qu'elle dédia à son frère en un ultime soupir.
Elle redressa ses oreilles et fit fasse au Dominant, peu lui importait de mourir, peu lui importait de repousser les limites, peu lui importait de devenir injurieuse, elle n'avait plus rien à perdre, on venait de tout lui prendre en une fraction de seconde.

Soudain, un ange tomba du ciel, comme rejeté par ses frères d'armes pour venir sauver la frêle flamme incarnant la rébellion.
Une louve blanche se tenait devant moi et ce n'était pas ma mère, elle était encore plus blanche qu'elle et illuminait tout, jusqu'à rendre l'air plus respirable, car Harmony se rendit compte qu'elle avait arrêté de respirer pendant un moment.
La louve blanche ne bougeait pas et défiait le loup noir.

"Tu n'as pas honte, de faire ça à une loupiote qui pourrait être ma fille ?"

Le loup charbon se déride en un instant, il a entendu la voix de la raison qui semble se matérialiser sous la forme de cette grande louve.

"- Tu sais Elemiah, que je dois faire ce qui est en mon devoir ?
- Je le sais père, mais je prends la responsabilité de mes actes tout comme je pense que cette petite à le droit de vivre.
- Tu préfères que l'exile lui soit infligé plutôt que la mort, en sachant qu'elle a peu de chance de survie ?
- Je préfère savoir qu'elle aura une chance plutôt que de la savoir morte, condamnée par des lois que je maudis et maudirai toujours."


Harmony arrêta de respirer encore une fois: elle allait donc être bannis de la meute et sa mère avec elle.
Le loup noir s'en remit à sa fille après avoir ajouté:

"Je la baptise Fallen, pour que tu te rappelles toute ta vie, l'erreur qu'a commis ta mère en enfreignant la loi."

La dénommée Elemiah se retourna vivement vers moi et me prit dans sa gueule, m'emmenant jusqu'au limite de leur frontière, suivit de près par ma mère, elle me posa et me dit un dernier mot, cette voix, je m'en rappellerai toute ma vie:

"Fuis, loin, ne reviens que quand ton cœur sera plus pure, fuis ce que tu crois injuste, fuis jusqu'à ta propre identité si tu le dois.
Mais n'oublie jamais qui tu es."


Elle repartit, celle qui m'avait sauvé, j'étais à la fois sous le choc et émerveillée d'avoir pu la rencontrer, elle venait de donner un sens à ma vie, ou du moins, le pensais-je.


Derrière l'écran

Pseudo de Reconnaissance : Kaala, Sarya, Azéraphel, Kenshin, Elemiah
Pays : France
Genre : ♀
As-tu lu le règlement ? : Yep !
Le jures-tu ? : Bin oui, comme la première fois !
Comment as-tu découvert Endless Tales : Par Zagan


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallenwolves.forumgratuit.org
 
Fallen - "La déchéance n'est pas signe d'abandon."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [2300] Le signe particulier de Romarik
» Sen.se : nouveau départ et/ou abandon du lapin ?
» Le "Non-abandon" dans les parties perdues
» Abandon de Match
» Fallen Earth bientôt free to play

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallen Wolves :: Hors RP :: Identité-
Sauter vers: