Fallen Wolves
Bienvenue sur Fallen Wolves,

Entendez-vous les hurlements poussés par vos confrères ?
Resterez-vous tranquillement à regarder et faire semblant de ne rien entendre ? Bien sur que non, vous allez participer dans ce monde sans pitié qu'est le notre !

Bonne chance.


Un vent de Rébellion semble animer nos Terres. Serez-vous à la Hauteur ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Attrapé sur le fait [PV : Heaven]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Whindoek
Dέchυ

Dέchυ
avatar

Messages : 7

Votre Loup
Pouvoir: Vent Orageux
Rang: Solitaire
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Attrapé sur le fait [PV : Heaven]   Mer 20 Mai - 15:54

Du blanc, à perte de vue, s'étalant sur des kilomètres. Voilà la vision qui s'offrait à Whindoek tandis qu'il avançait de plus en plus vers cette étendue blanche, pistant une odeur de lapin depuis une vingtaine de minutes. L'avait il déjà vu auparavant ? Il ne le savait point. Cela faisait depuis peu qu'il s'était réveillé un matin, un mal de crâne abominable tambourinant à s'est trempes, sans aucun souvenir, mis à part son nom. Il était seul, paniqué, abandonné. Qui était il ? Pourquoi se trouvait il ici ? Trop de questions se bousculaient dans son cerveau, qui semblait obstinément camoufler tous ses souvenirs. Mais, rapidement, il avait retrouvé ses esprits, ainsi qu'un froid et une logique implacable qui semblait lui aller à merveille. Était ce le caractère qu'il possédait auparavant ? Il n'en avait pas la moindre idée. Il avait laissé ses instincts l'aider durant cette seconde naissance : son corps semblait se souvenir de son passé, de ses méthodes de chasse, de pistage, de combat. Il avait pu survivre grâce à cela. Et depuis, il marchait, il cherchait. Il cherchait un loup ou une louve qui pourrait l'aider à découvrir son identité, ou du moins l'aider pendant sa hantise solitaire. Mais, ce n'était pas ceci qui le menait vers ce désert qui semblait être composé d'une roche blanche. Non, ce qui l'avait mené ici, c'était la faim. Cette faim sournoise qui lui tiraillait le ventre. La piste du lapin était de plus en plus fraîche, il était de plus en plus proche. Ses pas se firent plus légers, plus silencieux, à l'affût du rongeur ciblé. Il le voyait. Sa couleur brune se découpait parmi le sol blanc. Cependant, il était de dos, peut-être ne l'avait il pas vu, sinon il se serait enfui. Cependant, Whindoek s'arrêta net. Une autre odeur se découpait sur le sol à travers celle du lapin. Celle de plusieurs loups. Une meute. La question étant, amie ou ennemie ? Il n'avait pas envie de rester sur leur frontière pour le savoir. Si ces derniers n'avaient pas d'intentions bienveillantes à son égard, il était bien possible qu'ils le déchiquettent pour avoir oser poser une patte sur leurs terres. Habituellement, il aurait directement fait demi tour, abandonnant sa proie. Mais pas cette fois. Non, la faim était bien trop présente, il fallait qu'il se nourrisse. Et puis, la proie ne s'était pas beaucoup enfoncé dans le territoire. Il regarda autour de lui. Des petites collines lui cachaient la vue, l'empêchant de voir un quelconque loup s'approcher à plus de 200 mètres. Il fallait faire vite. Il se remit à ramper vers sa proie, qui grignotait quelques brins d'herbe qui dépassaient du sol à travers l'albâtre. La distance se diminuait. 50 mètres. 30. 20. 10... Il s'élança. Le lapin eut le temps de relever la tête, paniqué, mais pas celui de s'enfuir. Le mâle planta sans aucune forme de pitié ses crocs dans sa nuque, l'achevant sur le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven
Alρhα

Alρhα
avatar

Messages : 56

Votre Loup
Pouvoir: Neige Éternelle
Rang: Alpha - FA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: Attrapé sur le fait [PV : Heaven]   Mer 20 Mai - 17:18




Break me
Des gémissements plaintifs. Ils pleuraient, à ses côtés, signifiant un malêtre certain. Un fantôme jette sur leurs minuscules silhouettes un regard où naissait tous les orages du monde. Sa fourrure blanche, où les tâches de l'aurore se disséminaient, dansait sous la caresse de la brise légère.
Un sourire étirait ses babines aux crocs acérés, témoignant de cette félicité qui régnait sur son cœur fatigué. Les louveteaux, tout de blanc vêtu, jouaient autour de ses flancs délicats. « Maman ! Maman ! » Disait la benjamine, en sautillant. Un rire de gorge faisait frémir les mâchoires de l'Alpha. Les premières lueurs du jour soulignait les corps des canidés, cernés par la Nature renaissante. « Doucement. » Sa voix appelait au calme, mais ses éclats constituaient la plus belle des récompenses pour les mômes qui s'appliquaient à la rendre heureuse. La louve d'Albâtre mordillait une oreille qui s'insinuait par-là, avant d'attraper l'unique femelle de la portée à la nuque pour toiletter sa toison légère.
« Alpha, nous partons. » Intriguée, Heaven levait ses prunelles ardoises sur son interlocuteur. Un Delta dans la fleur de l'âge, entièrement gris et aux yeux ambrés. Heaven acquiesce à ses dires, sachant qu'ils se préparaient à patrouiller aux abords des frontières. « Faites bonne route, mes amis. » Le Guerrier se faufila hors de la tanière, en prenant garde à ne pas réveiller les loups encore ensommeillés.
Heaven appréciait ces moments, où les seuls mouvements provenaient des petits hyperactifs qui enjolivaient leurs vies monotones.
Sa langue râpeuse traîne, effleurant l'un des trois chenapans qui s'accrochaient au ventre offert de cette mère chaleureuse. Une Delta s'approche, silencieuse.
« Dois-je prendre le relais ? » Un sourire fendait le visage de la Chef de meute. Elle opinait derechef, se soustrayant à l'étreinte envahissante des louveteaux. « Merci. » Glissait la blanche, avant de se laisser lourdement traîner jusqu'à l'entrée de la tanière. Un dernier regard dans son sillage, où les mômes râlaient.

Un long hurlement résonnait, sous la cime de quelques noisetiers. Heaven se fige, attentive aux chants plaintifs de ses congénères. Elle s'inquiète. Son palpitant lâche un battement hasardeux. Irrégulier. Le sang s'accumule à ses tempes, et ses yeux exorbités scrutent avidement les environs. La tanière, pour le moment, est en sécurité. L'intrus est loin.
Rejetant son visage livide vers les cieux brumeux, sa triste mélopée s'échappe de sa gueule. « Je m'en charge. » Qu'elle disait. Les Guerriers et Sentinelles, soumis et obéissants, échangèrent quelques encouragements avant de se taire. Heaven, agacée d'être ainsi dérangée dès le début du jour, se dépêcha de rejoindre le canidé qui trompait sa tranquillité.
Depuis qu'ils avaient érigés les frontières olfactives autour du territoire de la Feuille d'Albâtre, personne ne s'était risqué à les bafouer. Son front blême se barra d'un pli anxieux, à mesure que l'Alpha pistait l'individu. Un mâle, sans doute un peu plus âgé qu'elle.
Un grondement sourd mourrait dans sa gorge serrée. Une heure. Sa silhouette pâle se dessinait à peine, dès qu'elle pénétra dans le Désert d'Albâtre. Tout était blanc. Le pur. Le beau. L'immaculée aimait cette absence de couleur, offrant des cachettes infinies à Heaven. Elle s'approcha, silencieuse et fière, la queue dressée dans le prolongement de son corps et ses oreilles pointant vers le soleil. « Puis-je m'enquérir de la raison qui vous a incité à pénétrer mes terres ? » Lâcha-t-elle, d'une voix puissante, affublée d'un regard assassin. « Je ne pense pas vous y avoir invité. » Un loup sombre. Pas noir, mais pas blanc. Il était, sous les rayons de l'astre diurne, un amalgame de brun, de noir et de blanc. Les prunelles grisonnantes de la femelle se posait sur un corps massif, sans éprouver une once de peur. Elle était chez elle.

© charney



Dernière édition par Heaven le Lun 29 Juin - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whindoek
Dέchυ

Dέchυ
avatar

Messages : 7

Votre Loup
Pouvoir: Vent Orageux
Rang: Solitaire
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: Attrapé sur le fait [PV : Heaven]   Mer 20 Mai - 18:00

Il releva la tête, sa proie dans la gueule, s'apprêtant à repartir. Mais il s'arrêta net quand un cri de loup déchira le ciel, tout proche. Il se retourna pour voir au loin, à la limite du désert, un groupe de loup qui l'observait. Il était trop tard pour revenir en arrière désormais. Au loin, un second cri lui répondit, indiquant visiblement que le ou la propriétaire souhaitait se charger de l'intrus. Les oreilles du mâle se plaquèrent sur ses oreilles, son coeur tambourinant plus fort dans sa poitrine. Non, ils n'avaient visiblement pas de bonnes intentions à son égard. Cependant, les patrouilleurs ne semblèrent pas se diriger vers lui, se contentant de lui bloquer le chemin de la sortie. Ils ne voulaient visiblement pas qu'il sorte de leur territoire. Il laissa un grognement s'échapper de sa gorge. Une chasse. Voila ce qu'ils faisaient, ils voulaient le chasser dans leur propre territoire. Le loup ramassa sa proie entre ses crocs. Cela ne servirait à rien de le laisser là, maintenant qu'il avait été pris. Autant le manger et regagner des forces pour fuir son prédateur. Il courut, les oreilles toujours couchées sur le crâne, tandis que des hurlements d'encouragements se faisaient entendre au loin. Pendant un bon moment, il se déplaça au hasard dans l'étendu blanchâtre, faisant en sorte de mettre le plus de distance possible entre lui et les chasseurs. Il s'arrêta finalement dans un creux, essoufflé. La faim était toujours autant présente. Il devait manger. Humant longuement l'air, il se décida finalement à dévorer le plus rapidement possible le rongeur, ne laissant aucune miette. Il soupira de soulagement lorsque la dernière bouchée fut avalée. Son estomac était rempli, et exigeait désormais une bonne sieste pour digérer. Sieste qu'il ne pouvait bien évidement pas lui accorder. Il devait fuir, courir, se cacher, se battre. Survivre. Il ignorait à quoi pouvait ressembler son chasseur, et il n'avait pas envie de le savoir. Il devait trouver une sortie au désert, autre que celle gardée par les membres de la meute. Malheureusement, escaladant une pente, il dut se rendre à l'évidence. Il était perdu. Autour de lui, que du blanc, à perte de vue. Il commençait à se demander si il n'allait pas plutôt mourir de faim et de fatigue. Cependant, il se résigna. Non, ça n'allait pas être un désert qui aurait sa peau. Il se releva et se mit en marche, dans la direction du vent, direction totalement prise au hasard. Il espérait seulement qu'elle allait le mener vers la sortie. Il marcha peu de temps à vrai dire, à peine une demi-heure. Il s'arrêta dans son exil, repérant soudain une odeur toute proche. Il était là. Il l'avait trouvé. Il scruta les alentours, à la recherche d'une silhouette. Cependant, le désert offrait bien trop de cachettes, et le prédateur n'était pas encore assez proche. Il laissa sa froideur et son sang-froid prendre le dessus, et continua de scruter l'étendu blanche, les oreilles dressées sur la tête, à l'affut d'un bruit. Finalement il la vit. Ce n'était pas un mâle, comme il s'y attendait, mais une femelle entièrement blanche, affichant un air de défit et de confiance en soi certain, et lui lança d'une voix puissante, tandis que Whindoek inclinait les oreilles en arrière, écartant légèrement les pattes, signifiant à son interlocutrice qu'il était clairement prêt à se battre si il le fallait. Il fallait tout jouer sur l'intimidation si il voulait avoir une chance de s'en sortir :

Puis-je m'enquérir de la raison qui vous a incité à pénétrer mes terres ? Je ne pense pas vous y avoir invité.

Elle lui lança un regard assassin, tandis que ses yeux semblaient le scruter, sans pour autant éprouver une once de peur. Le loup ne se détendit pas pour autant, toujours immobile, prêt à riposter ou à détaler au premier moment opportun. Il lui répondit sur un ton sarcastique et dénué de compassion :

Oh, pas grand chose. J'étais venu me balader un peu, mais visiblement je me suis retrouvé au milieu d'un jeu de chasse d'une meute. Alors je me suis contenté d'y participer.

Il la défia du regard, laissant ses yeux glisser le long de sa silhouette, jaugeant ses chances de gagner en cas de combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven
Alρhα

Alρhα
avatar

Messages : 56

Votre Loup
Pouvoir: Neige Éternelle
Rang: Alpha - FA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: Attrapé sur le fait [PV : Heaven]   Mer 20 Mai - 18:51




Break me
« Oh, pas grand chose. J'étais venu me balader un peu, mais visiblement je me suis retrouvé au milieu d'un jeu de chasse d'une meute. Alors je me suis contenté d'y participer. » Heaven arqua l'un de ses doux sourcils blancs. Du sarcasme, vraiment ? Ses babines se retroussèrent, dévoilant ses crocs opalins. Un rire rauque s'échappa de sa gorge, faisant pétiller ses prunelles orageuses. « T'es drôlement insolent, pour un loup acculé. » Ash. Ash. Ce prénom résonnait aux oreilles de l'Alpha qui jaugeait l'intrus, austère. Ash, aussi, était accro aux sarcasmes. Ash, aussi, jouait les indolents avec ses congénères.
Silencieuse, devenue austère et le visage fermé, la femelle s'approchait de la silhouette sombre du mâle. Ses crocs se refermèrent à quelques centimètres du museau fin, aux tâches discrètes de gris perlé. Les mâchoires claquaient, sans atteindre la chair de son interlocuteur. « Petit malin. Tu as un nom, je présume ? » Son regard s'abandonnait dans les prunelles mousseuses du Solitaire, avant de se promener sur les courbes du mâle.
Des odeurs s'approchaient à pas de loup, portant toutes les nuances qui hantaient les longs poils immaculés d'Heaven. Les Sentinelles et Guerriers, inquiets de sentir encore les traces d'une présence étrangère, venaient s'enquérir de la situation. L'Alpha, mécontente d'être aussi peu estimée, émit un long grognement d'avertissement qui fit vrombir ses cordes vocales. « N'avais-je pas dit que je m'en occupais ? » Sa voix était froide, empreinte d'un courroux qu'ils alimentaient, en se cachant dans les dunes. Dardant ses prunelles glacées dans le regard du mâle, elle s'approcha jusqu'à être suffisamment proche pour sentir son souffle aux relents de proie. Son expression devint franchement désapprobatrice.
« Tu débarques sur mon territoire, tu pioches dans des réserves qui ne te sont pas destinées et, en plus de ça, tu refuses de te soumettre à l'Alpha en place. » C'est au tour de la femelle d'adopter une voix réellement caustique. Un sourire narquois tordait son visage d'ange, tandis qu'elle demeurait trop proche. Elle envahissait l'espace vital de son interlocuteur, jusqu'à ce qu'il recule. Elle le harcèlerait tant qu'il ne montrerait pas les signes récurrents des loups qui se soumettent, même provisoirement.
Un grondement sourd s'élevait, résonnant entre ses lèvres, et sa queue fouettait violemment l'air. Gauche. Droite. Droite. Gauche. Elle aimait ces jeux dangereux, Heaven. Elle exultait. Elle se délectait à l'approche de cette victoire qui, elle en était persuadée, arriverait bientôt.
Il ne paressait pas stupide, du moins pas suffisamment pour oser se jeter sur une Alpha entourée d'un cortège plus ou moins discret, disséminé suffisamment près pour se joindre à la femelle si, dans un hypothétique combat, elle devait être en difficulté.
Heaven ne cherchait pas à le tuer, ni même à le mettre dans une mauvaise posture. C'était juste de cette manière que ça devait se passer. Elle lâcha un soupir ennuyé. « Les Loups d'Albâtre n'ont jamais mangé personne, et j'aimerais que ça continue ainsi. Si tu cherches le combat, tu l'auras. Mais, si tu te tiens tranquille - Elle désigna ses subalternes du menton. Ils quitteront le désert, et tu pourras rentrer chez toi. »

© charney



Dernière édition par Heaven le Lun 29 Juin - 19:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whindoek
Dέchυ

Dέchυ
avatar

Messages : 7

Votre Loup
Pouvoir: Vent Orageux
Rang: Solitaire
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: Attrapé sur le fait [PV : Heaven]   Mer 20 Mai - 21:20

La louve sembla tout d'abord surprise, puis sa surprise laissa place à un sourire carnassier, suivit de près par un rire rauque. Elle lança :

T'es drôlement insolent, pour un loup acculé.

Le mâle ne cilla pas. Si il devait mourir, il préférait mourir debout plutôt que lâchement exécuté. Le sourire finit par disparaitre de la gueule de la femelle, laissant de nouveau place à un visage froid et dénué d'expression. Soudain elle s'avança, mettant sa mâchoire acérée à à peine quelques centimètres du visage de Whindoek. Il ne cilla pas non plus, ce contentant de la regarder droit dans les yeux, faisant place d'un sang froid exemplaire. Il grogna, ses canines claquant à l'oreille du loup, son haleine emplissant ses narines :

Petit malin. Tu as un nom, je présume ?

Elle lui lança un regard droit dans les yeux, puis le laissa se promener sur le corps du mâle. Il serra la mâchoire, hésitant. A quoi cela servirait-il de lui révéler son nom ? Mais, il devrait peut-être y réfléchir... Ce n'était pas bon de se mettre une chef de meute sur le dos, à moins de vouloir mourir. Mais n'était-ce pas ce qu'il voulait au fond ? Mourir, comme ses souvenirs passé ? Soudain, une odeur le coupa court dans ses pensées, et son pelage se dressa un peu plus. D'autres loups, un peu plus loin, en embuscade et prêts à le déchiqueter. La grogna, puis cria d'une voix remplie de colère :

N'avais-je pas dit que je m'en occupais ?

Les deux yeux de la louve croisèrent une nouvelle fois celles du mâle, qui affichait surement une légère anxiété face à tant de menace. Il n'avait aucune chance dans un combat. Même si il commençait un combat un à un contre le louve, les autres s'empresseraient de sauter sur lui et de l'achever comme des lâches. Elle afficha un regard désapprobateur, puis reprit :

Tu débarques sur mon territoire, tu pioches dans des réserves qui ne te sont pas destinées et, en plus de ça, tu refuses de te soumettre à l'Alpha en place.

Le mâle cligna des yeux. Oups. Elle avait senti son haleine chargée de relents de lapin. C'était un mauvais, très mauvais point pour lui. Elle affichait à son tour un air narquois et moqueur, auquel il ne répondit pas cette fois-ci. Il était tendu. Le visage de la femelle se trouvait à quelques centimètres à peine de lui. Elle grognait, d'abord doucement, puis de plus en plus fort. Elle tentait visiblement de s'imposer, de le soumettre. Normalement, il aurait pu lui tenir tête. Mais à quoi bon ? Il était en tord, et il était encerclé qui plus est. Cependant, pas tout de suite. Il voulait encore tenir un peu, lui faire comprendre qu'il n'était pas aussi facile de le mater. Et puis, que comptaient-ils faire de lui ensuite ? Le tuer ? Autant se battre si c'était le cas. Cependant, comme pour le rassurer, elle finit par soupirer, lassée :

Les Loups d'Albâtre n'ont jamais mangé personne, et j'aimerais que ça continue ainsi. Si tu cherches le combat, tu l'auras. Mais, si tu tiens tranquille ils quitteront le désert, et tu pourras rentrer chez toi.

Elle avait désigné les alentours en parlant, surement pour parler de ses fidèles soldats disséminaient autour d'eux. Non, il ne cherchait pas le combat. Et si eux non plus, cela lui convenait parfaitement. Il la fixa droit dans les yeux de son regard froid et pesant encore quelques secondes, immobile, puis finit par incliner la tête et reculer de quelques pas, soumis par cette autorité et ce trop grand nombre de combattant. Il s'arrêta finalement, la tête toujours baissée vers le sol.

Non, je ne cherche pas le combat. Je me nomme Whindoek... Enfin, je crois. C'est la faim qui m'a poussé ici. Sinon, croyez moi que je n'aurais pas violé votre frontière.

Il releva un peu la tête, détendant légèrement ses muscles, sans pour autant les mettre totalement au repos. Il fallait qu'il se tienne prêt si la louve tentait en réalité de le ruser. Il observa quelques secondes le pelage immaculé de l'Alpha, puis finit par demander :

A qui ai-je l'honneur ? Et qui sont les Loups d'Albâtre ? Vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven
Alρhα

Alρhα
avatar

Messages : 56

Votre Loup
Pouvoir: Neige Éternelle
Rang: Alpha - FA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: Attrapé sur le fait [PV : Heaven]   Jeu 21 Mai - 13:11




Break me
L'onde huileuse qui ornait le visage blême de l'Alpha se craquela, laissant place à un réel sourire de triomphe. Ses éclats, toujours terni par son masque, étaient rarement aussi glorieux, sauf lorsqu'ils étaient adressés aux prunelles de ses yeux. A ses merveilleux enfants.
L'autre baissait les yeux, visiblement anxieux vis-à-vis du surnombre des forces d'Albâtre. Il recula, légèrement, mais pas suffisamment pour se soustraire entièrement à l'influence d'Heaven qui, sans le moindre effort, pourrait lui bondir à la gorge.
« Non, je ne cherche pas le combat. Je me nomme Whindoek… Enfin, je crois. C'est la faim qui m'a poussé ici. Sinon, croyez-moi, je n'aurais pas violé votre frontière. » Il relève la tête, visiblement plus détendu. Il n'attaquerait pas, Heaven en était persuadée. « A qui ai-je l'honneur ? Et qui sont les Loups d'Albâtre ? Vous ? » La surprise de la femelle blanche est palpable. Elle se retourne lentement vers ses congénères. « Rentrez à la tanière. J'en termine ici et je vous rejoins. » Visiblement plus inquiet que les autres, le grand gris qui s'était manifesté à elle quelques heures plus tôt s'approcha, la tête basse et le regard fixé sur le sol. « Êtes-vous sûre ? » Elle hochait brièvement la tête, avant d'adresser un sourire doux à son subalterne. Obéissant, mais pas convaincu, le mâle s'éloigna, accompagné du reste de l'équipe de surveillance de jour. Comme promis, ils quittèrent le désert, sans rechigner.
« Je suis Heaven, Alpha des loups de la Feuille d'Albâtre. Elle s'accorda une pause, le temps de darder son regard ardoise sur l'horizon. Nous sommes, en effet, les Loups d'Albâtre. Ces terres nous appartiennent, et c'est pour cette unique raison que nous réagissons aussi vivement aux intrusions. Nous voulons seulement protéger nos enfants, alors ne nous déteste pas pour ça. » Un sourire maigre étira ses babines. Entre temps, elle s'était assise en bâillant. Elle était parfaitement détendue, et ses muscles débandaient progressivement. « Bon, je vais te raccompagner jusqu'à la frontière. »
Ses pas froissaient le désert blanc sans émettre le moindre son. « Tu as d'autres questions ? » Lança-t-elle, en tournant son visage blême vers le mâle. Elle se sentait d'humeur charitable.

© charney



Dernière édition par Heaven le Lun 29 Juin - 19:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whindoek
Dέchυ

Dέchυ
avatar

Messages : 7

Votre Loup
Pouvoir: Vent Orageux
Rang: Solitaire
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: Attrapé sur le fait [PV : Heaven]   Jeu 21 Mai - 15:43

La louve affichait un sourire triomphale, visiblement fière de sa victoire. Le mâle sentit un poids léger dans sa gorge. Qu'elle ne se réjouisse pas trop vite. Seul le surnombre l'avait soumis, même si il n'aurait pas cherché la guerre à des loups à l'intention pacifique. Cependant, à sa deuxième phrase, son sourire glorieux se changea en une impression de surprise. Avait il dit une bêtise ? Les loups d'Albâtre étaient ils si connu ici ? Il ne pouvait pas le savoir, n'ayant plus aucun souvenir d'avant. Peut-être les connaissait il ? En tout cas, ils ne semblaient pas se rappeler de lui. Elle se tourna vers ses fidèles soldats toujours embusquées, lançant :

Rentrez à la tanière. J'en termine ici et je vous rejoins.

Les loups commencèrent lentement à obéir, mais un grand mâle gris s'approcha d'eux, la tête basse, complètement soumis à l'Alpha. Au moins, elle savait se faire respecter dans sa meute, ce qui lui voua une pointe d'admiration de la part de Whindoek. Il lui demanda poliment si elle était certaine de sa décision, visiblement inquiet pour elle. Le second mâle pencha un peu la tête sur le côté, intrigué. Son compagnon peut-être ? Elle hocha la tête, affichant un sourire doux au subalterne, renforçant ainsi l'hypothèse d'un prétendu compagnon pour l'intrus. Il ne savait pas trop comment fonctionnait cette meute, et après tout, cela lui importait peu les histoires de cœurs de loups inconnus. Le mâle finit par obtempérer, s'éloignant avec le reste de la troupe, lançant cependant un regard en coin méfiant au violeur de frontière, qui se contenta de le regarder dans les yeux sans broncher. Une fois les odeurs un peu éloignées, la tension du solitaire diminua un peu, et des muscles se décrispèrent. La femelle avait fait de même, avant de répondre à sa question :

Je suis Heaven, Alpha des loups de la Feuille d'Albâtre.

Elle fit une pause, observant l'horizon blanc qui s'étalait au lointain. Le mâle en profita pour un peu mieux l'observer, contourner des yeux sa fourrure blanche, et sa silhouette allongée. Elle poursuivit :

Nous sommes, en effet, les Loups d'Albâtre. Ces terres nous appartiennent, et c'est pour cette unique raison que nous réagissons aussi vivement aux intrusions. Nous voulons seulement protéger nos enfants, alors ne nous déteste pas pour ça.

Elle sourit légèrement, et Whindoek se permit de se détendre un peu. Ils ne cherchaient qu'à se protéger, c'était compréhensible. Mais, de nouvelles questions passèrent dans sa tête. Appartenait il à une meute ? Avait il une louve qui l'attendait quelque part ? Ou encore, des louveteaux se demandant où était leur père ? Il chassa ses idées de sa tête. Ce n'était pas le moment de penser à cela. Il se contenta d'adresser un petit sourire à Heaven avant d'hocher la tête, compréhensif. Elle finit alors par lâcher, se relevant :

Bon, je vais te raccompagner jusqu'à la frontière.

Elle avança à pas feutrés dans le désert, tandis que le mâle s'empressait de se relever pour la suivre. Elle semblait connaître les lieux comme sa poche, se déplaçant avec agilité et sans un bruit. Elle lança, tournant son regard vers lui :

Tu as d'autres questions ?

Cette fois, il ne pût s'empêcher de lâcher un sourire mélancolique et amusé. Des questions ? Oui, il en avait une multitude, malheureusement, elle ne pourrait sûrement pas l'aider. Il regarda devant lui, continuant de marcher, puis répondit :

Oui. Tout d'abord, y'a-t-il d'autres meutes ici ? Et si oui, aurais tu entendu parler d'un loup qui aurait... Disparu récemment ? Je sais que ces questions peuvent paraître étrange, mais elles pourraient vraiment m'aider...

Il lança un regard à la chef de meute, un regard désespéré, comme celui d'un enfant qui aurait été abandonné par ses parents, comme celui d'un loup ayant perdu tout ce qui lui était chère. Mais, c'était peut-être le cas pour lui ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven
Alρhα

Alρhα
avatar

Messages : 56

Votre Loup
Pouvoir: Neige Éternelle
Rang: Alpha - FA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: Attrapé sur le fait [PV : Heaven]   Ven 22 Mai - 15:53




Break me
Intriguée, Heaven ralentissait. Bientôt, son corps délicat se trouvait aux côtés du mâle, frôlant par à-coups son épaule sombre. « Oui. Tout d'abord, y'a-t-il d'autres meutes ici ? Et si oui, aurais-tu entendu parler d'un loup qui aurait… disparu récemment ? Je sais que ces questions peuvent paraître étrange, mais elles pourraient vraiment m'aider… » Un regard désespéré. Immature, presque plaintif. Elle fronce les sourcils, devenue pensive. « Pour ce qui est des meutes, oui, d'autres existent. La louve cherche ses mots. Je ne sais quoi te répondre. Après une pause durant laquelle elle hume longuement les poils ondulés de Whindoek, elle reprend. Je doute que tu appartiennes à une meute, tu ne portes aucune odeur sur toi. »
Bien sûr, il n'avait pas précisé qu'il cherchait pour lui, mais c'était évident. Son malêtre dérangea la femelle qui voulait, de part sa nature généreuse, lui offrir son aide. Le sable opalin crissait à peine, sous ses pas aériens, décrivant quelques bonds en avant lorsque les dunes dissimulaient des creux discrets. « Fais attention où tu marches. Presque un aboiement, ceux qu'elle réserve à sa progéniture bruyante. Si tu avais quelques souvenirs pour m'aider à me renseigner… Je peux faire des recherches en rentrant à la tanière. Mes Sentinelles passeront le message aux patrouilles ennemies, et éventuellement aux Déchus si certains osent s'aventurer dans les environs. »
Son regard est doux, presque maternel. C'est une manie qu'elle a développer depuis la naissance de ses mômes. Depuis que le besoin de protéger est devenu plus fort que celui d'opprimer. La caresse d'un sourire effleure son visage. Elle marche finalement en silence, savourant la brise brûlante sur sa fourrure blême, l'ébauche de l'horizon se précise. Ils arrivent bientôt.
« Trois autres meutes existent, en plus de la Feuille d'Albâtre. Celle de la Poussière d'Argent est, sans doute, celle qui nous ressemble le plus. La Plume de Sang est sanguinaire, violente et destinée aux loups qui ne craignent pas d'abattre leurs congénères. Finalement, tu as la Meute de la Fleur de Lune. » Sa voix meurt, ses derniers mots emportés par les bourrasques printanières. Mai est déjà bien entamé, et les températures se réchauffent doucement, pour le déplaisir de la jeune Alpha. Le printemps précède l'été. L'été est chaud, étouffant. Mais c'est l'abondance des proies. C'est l'ivresse des longues journées et des nuits courtes où les chants des loups résonnaient, suprématie au creux des forêts, et se répandaient, telle une mélopée langoureuse. Les uns répondaient aux autres, dans un concert désordonné et bon enfant.
« J'espère de tout cœur que tu te souviendras bientôt. » Ils approchent de la lisière. Les odeurs d'urines se font plus lourdes, plus chargées. Les Guerriers se sont chargés de recouvrir les récents débordements de la meute frontalière, pour éviter de perdre du terrain. Ses prunelles brillent d'amusement. Pensaient-ils qu'ils pourraient ravir quelques lopins herbeux aux Loups d'Albâtre ? Foutaises. Heaven ne l'entendait pas de cette oreille.
« La prochaine fois que l'envie te prendra de venir nous rendre visite, abstiens-toi de le faire sans prévenir. Un énième sourire. Sauf en cas d'urgence, arrête-toi à la frontière. Des Sentinelles feront passer le message. »

© charney



Dernière édition par Heaven le Lun 29 Juin - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whindoek
Dέchυ

Dέchυ
avatar

Messages : 7

Votre Loup
Pouvoir: Vent Orageux
Rang: Solitaire
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: Attrapé sur le fait [PV : Heaven]   Lun 1 Juin - 11:18

La louve avait ralentit la cadence, de façon à marcher désormais à ses côtés, comme deux égales, ce qui convainc plus au mâle. Il était vrai qu'il devrait se soumettre à l'alpha local, mais quelque chose en lui le lui interdisait, et son corps répondait avec colère et violence à chaque fois qu'il était obligé de se soumettre à cette louve, aux allures pourtant pacifiques. Un autre indice sur son passé peut-être ? Elle lui répondit, cherchant visiblement ses mots :

Pour ce qui est des meutes, oui, d'autres existent... Je ne sais quoi te répondre.

Elle se mît à humer longuement son pelage, à la recherche sûrement d'une odeur d'un regroupement de loups environnant.

Je doute que tu appartiennes à une meute, tu ne portes aucune odeur sur toi.

Le mâle retint un grondement mécontent qui montait dans sa gorge. Personne n'allait donc pouvoir l'aider alors ? Il allait devoir se débrouiller seul pour retrouver son passé... Mais, peut-être que les choses allaient lui revenir petit à petit ? Ou peut-être pas... Il ne savait que faire. Visiblement, la meilleur stratégie à appliquer pour le moment était d'attendre que son passé se présente de lui-même au loup. Pour le moment, il avait d'autres objectifs en tête. La survie, par exemple. Plongé dans ses pensées, il ne faillit pas voir un petit trou dans le sable, qu'il aperçut et esquiva au dernier moment, bondissant légèrement en avant. Un peu plus, et il se tordait la patte, et il n'avait vraiment pas besoin de cela pour le moment. L'alpha lui aboya, comme si elle parlait à un louveteau récalcitrant ou mal élevé :

Fais attention où tu marches.

Whindoek se retint de faire toutes remarques désobligeantes par rapport au ton qu'elle venait d'adopter. Il esquiva un nouveau trou, qu'il avait remarqué bien avant cette fois-ci.

Si tu avais quelques souvenirs pour m'aider à me renseigner... Je peux faire des recherches en rentrant à ma tanière. Mes sentinelles passeront le message aux patrouilles ennemies, et éventuellement aux Déchus si certains osent s'aventurer dans les environs.

Elle lui adressa un léger sourire, avant de continuer sa marche sur le sable opalin, commençant l'ascension d'une énième dune. Des souvenirs ? Il ne demandait que cela d'en avoir, des souvenirs ! Il observa le ciel. Le soleil avait lentement commencé sa descente dans le ciel, juste après avoir atteint son apogée. La chaleur commençait vraiment à l'étouffer, et il avait comme l'impression de cuire sous son épais pelage, sensation plutôt désagréable. Il se demandait comment les loups d'Albâtre pouvaient supporter cela. L'habitude ? Il baissa la tête, finissant l'escalade de la dune, pour voir au loin apparaître une ligne de verdure. Ils allaient bientôt quitter le désert, à son soulagement. La louve poursuivit :

Trois autres meutes existent, en plus de la Feuille d'Albâtre. Celle de la Poussière d'Argent est, sans doute, celle qui nous ressemble le plus. La Plume de Sang est sanguinaire, violente et destinée aux loups qui ne craignent pas d'abattre leurs congénères. Finalement, tu as la Meute de la Fleur de Lune.

Ses derniers mot deviennent sourds dans sa gorge, et elle continue sa route, pensive. Trois meutes ? Peut-être aurait-il plus de chance si il tentait de les rencontrer ? C'était un indice infime, mais c'était franchement mieux que rien. Il lança des coups d'œil à la femelle à ses côtés, et son esprit s'emplit de nouveau de questions. Pourquoi l'aidait elle, par exemple ? Après tout, c'était un loup inconnu, qui était venu voler des proies sur son territoire. Elle avait plutôt intérêt à le chasser qu'à lui venir en aide. C'était étrange et admirable à la fois. Petit à petit, ils finirent par se rapprocher de la frontière. Enfin, il allait pouvoir quitter ce territoire inconnu, peuplé de gens beaucoup trop bons à son goût. La louve continua cependant son monologue, auquel Whindoek demeurait muet et ne répondait que par vagues signes de la tête :

J'espère de tout cœur que tu te souviendras bientôt.

Il hocha la tête, pensif. Oui, il l'espérait lui aussi. Désormais, l'odeur des marquages était beaucoup plus forte, signe évidant de la frontière toute proche. Désormais, la ligne de verdure se trouvait à à peine 200 mètres d'eux. Il avait hâte de pouvoir quitter le sable brûlant qui lui écorchait les pattes, et de laisser la place à l'herbe fraîche et confortable. Finalement, avec un dernier sourire, la louve finit par terminer :

La prochaine fois que l'envie te prendra de venir nous rendre visite, abstiens-toi de le faire sans prévenir. Sauf en cas d'urgence, arrête-toi à la frontière. Des Sentinelles feront passer le message.

Il hocha la tête. A vrai dire, il ne comptait pas venir leur rendre visite de sitôt. Il fit un petit bond et atterrit dans l'herbe... Sèche et chaude. Quelle déception. En même temps, si prêt du désert, ça n'avait rien d'étonnant. Il allait devoir s'éloigner pour retrouver de la fraîcheur. Il se retourna vers l'alpha, désormais en territoire neutre, et lui adressa un léger sourire, reconnaissant.

Je te remercie pour ton aide, et pour ton... Hospitalité. Je tenterai de ne plus déranger vos frontières à l'avenir.

Il fit une petite pause, agitant sa queue de droite à gauche, impatient de partir.

Je vais tenter de retrouver les meutes dont tu m'as parlé. Encore merci pour t...

Il ne peut terminer sa phrase, car un mal de crâne abominable s'insinua en lui. Il recula un peu, fermant les yeux, se recroquevillant sur lui même en grognant de douleur. Il rouvrit les yeux, et le paysage de sable avait disparut.

Les deux loups avançaient lentement dans la forêt sombre. Ils se rapprochaient du camp, et plus ils se rapprochaient, plus une odeur pestilentielle se faisait sentir. Aucun n'osait parler, ils ne se contentaient que de se lancer des coups d'œil inquiets. Whindoek accéléra le pas, à telle point qu'il finit par courir ventre à terre vers l'odeur écoeurante. Il finit enfin par débouler dans la clairière, où il s'arrêta net, le visage affichant clairement un visage choqué. Sa sœur arriva à ses côtés et poussa un petit cri d'effroi et de désespoir. Des cadavres de loups, partout. Certains étaient plus ou moins décomposés, et le bourdonnement des mouches se faisait assourdissant, se nourrissant des malades. La maladie avait vaincu. Toute la meute avait été décimée. Whindoek, l'ancien Alpha de cette meute déchue et décimée par la mystérieuse épidémie, s'approcha des cadavres, ébahie. Sa sœur le retint, lui murmurant de ne pas s'approcher pour ne pas être contaminer. Il se retourna vers elle, et la laissa doucement pleurer contre sa fourrure. Il ferma les yeux, puis laissa échapper un long hurlement de colère et de désespoir au clair de lune. Désormais, ils étaient seul...

Le mal de crâne disparut, et il rouvrit les yeux, la tête basse, encore abasourdi par ce qu'il venait de voir. Était-ce un souvenir ? Si oui, c'était terrible... Il releva la tête, et lança un regard encore abasourdi et hébété à la femelle. Combien de temps était il resté recroquevillé ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven
Alρhα

Alρhα
avatar

Messages : 56

Votre Loup
Pouvoir: Neige Éternelle
Rang: Alpha - FA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: Attrapé sur le fait [PV : Heaven]   Lun 29 Juin - 20:57




SAVE ME
Le temps qui s'écoule. Déjà quelques heures qu'ils marchent, qu'ils soient égaux ou que l'un d'entre eux soit supérieur à l'autre. Les minutes s'engrènent maladroitement tandis que la femelle cherche encore quelques mots à adresser au mâle pour le retenir, même si ce n'est que quelques secondes de plus.
Attendre qu'il se détourne et ne s'enfuisse dans la verdure sèche. Le sable rêche brûle ses coussinets, forçant la blanche à rester en mouvement pour ne pas souffrir de ces assauts inhospitaliers. Trop de temps passé dans ce désert, et son corps lui fait remarquer qu'il est temps de faire demi-tour pour reprendre ses occupations. Un malaise s'installe entre eux lorsque les frontières sont dépassées. Elle y reste, de son côté.
C'est là sa manière de penser, en refusant obstinément de s'éloigner des siens. En restant si près de sa famille qu'un seul hurlement lui serait nécessaire pour s'élancer dans cette direction où son regard fier se pose allègrement. Quelques remerciements qui s'échappent des lèvres noirâtres, ravivant un sourire trop tendre sur le visage d'albâtre. Incarnation chimérique de la douceur de ces lupus qui jappent dans sa tanière. Ce n'est là qu'une bribe infime de sa violence. Là qu'une minuscule parcelle de sa personnalité trouble. Là, aimante comme seule une mère peut l'être. Là, patiente comme les anges qui tombent d'un nuage pour écouter les diatribes impatientes d'un vivant à l'agonie.
Son regard se trouble lorsqu'une ombre insidieuse s'insinue sur le visage déjà obscur du mâle. Il balbutie, laisse sa phrase en suspens et s'écrase en geignant. Les iris brumeux de la louve Paradis s'éloignent, se promenant sur les environs à la recherche d'une quelconque source de ce revirement. Ne trouvant rien, ses pas survolèrent la frontière pour s'approcher au plus près du carnage.

Une vague hésitation. Quelques inquiétudes tordent ses entrailles, créant un nœud inextricable où rivalisent ses deux natures. La prudence. La méfiance qui se débat furieusement contre sa nature altruiste. Et si le mâle décédait là, à quelques mètres de sa frontière ? Un pathétique destin. Une triste disparition qui n'émeut personne, puisqu'il semble être oublié. A-t-il seulement une famille, le solitaire abandonné ? A-t-il seulement des êtres chers qui attendent patiemment son retour avec le dîner ? Peut-être même des enfants et une compagne. Les veines pulsent douloureusement, laissant le sang jaillir à intervalles réguliers. Un. Deux. Trois… battements de cœur. Le tympan écrasé contre la poitrine duveteuse du sombre déchu, l'Alpha se rassure de le savoir encore habité par un souffle de vie, aussi insignifiant soit-il. Délicatesse féminine. Douceur enfantine. Elle tâtonne l'herbe cramée en s'approchant, légère comme un souffle que l'on retient. Une grimace délicate, sûrement l'ébauche d'un sourire qui se voudrait rassurant.
« Whindoek ? Tu m'entends ? Quelques pas de plus. Son museau humide caresse celui du mâle prostré. Viens, les arbres te protégeront un peu. C'est sûrement le soleil. Tu as mal où ? » De l'épaule, en serrant son corps contre celui du déchu pour le soutenir, la femelle le poussa légèrement avec une finesse toute relative. Pour l'inciter à revenir de là où il a sombré. Pour l'aider à retrouver ses esprits, et à revenir là où il fait face à une Alpha pacifiste, et pas à quelques pénibles cauchemars. Est-ce seulement ça ? Le doute assaille la demoiselle blanche.
Et s'il n'affichait là que les premiers symptômes d'une maladie ? Un frisson déchire l'échine de la grande dame à cette pensée. Moins d'une minute après son raisonnement, Heaven reprend son triste labeur en parlant toujours d'une voix si basse qu'elle en est à peine audible.
« Whindoek ? »
La libération. Les deux prunelles réapparaissent, après avoir été bannies sous deux paupières sombres. Il reprend conscience, l'autre. Leurs regards se croisent quelques instants, aussi hébétés l'un que l'autre. « Tu te sens comment ? Tu peux marcher ? Viens, si tu le peux, je vais t'aider. Dans l'idéal, trouver un cours d'eau ne serait pas du luxe. » Avec milles précautions, l'albâtre se relève en restant assez proche pour prévenir quelques tentatives infructueuses pour se redresser. Ses iris brumeux englobe l'ensemble de la silhouette, à la recherche d'une plaie assez profonde pour causer une telle réaction. Rien.
La panique cède peu à peu sa place à la maîtrise de soi, couvant le mâle de ses inspirations calmes pour l'aider à se détendre. La crise est sûrement passée, ne reste qu'à comprendre ce qu'elle signifie.


© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whindoek
Dέchυ

Dέchυ
avatar

Messages : 7

Votre Loup
Pouvoir: Vent Orageux
Rang: Solitaire
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: Attrapé sur le fait [PV : Heaven]   Ven 9 Oct - 11:48

Le regard que le mâle croisa était sûrement tout aussi hébété et surpris que le sien. Si l'expérience avait été effrayante pour le loup, cela avait dû être une surprise totale pour la femelle. Elle demanda, visiblement légèrement inquiète :

Tu te sens comment ? Tu peux marcher ? Viens, si tu le peux, je vais t'aider. Dans l'idéal, trouver un cours d'eau ne serait pas du luxe.

Il ne répondit pas. Il était ailleurs, plongé dans ses pensées. Qu'est-ce qui venait donc de ce passer ? Était ce un de ses souvenirs ? Et si oui, qui était donc cette louve ? Les questions se bousculaient une à une, engendrant chacune leur tour de nouveaux lots d'interrogations. S'en était presque assommant. Il remarque du coin de l'œil que l'Alpha le scrutait minutieusement, à la recherche d'une plaie sans doute. Mais il n'avait rien. Il se sentait légèrement affaibli, oui, mais il n'était pas blessé. Du moins pas physiquement. Sa blessure était bien plus profonde, incurable. Une blessure mentale. Rien de plus, rien de moins qu'une marque au fer blanc dans son cerveau. Elle se dévoilait petit à petit, rougeoyante, douloureuse à souhait. Son esprit regagna peu à peu son corps, et il rendit lentement compte de la réalité. La femelle était presque en train de le couver, comme si c'était un louveteau.
Il ne pouvait pas se permettre cela.
Certes oui, cela aurait été agréable d'être aidé, assisté après tout ce temps d'errance et de questionnements. Mais quelques choses au fond de lui l'empêchait d'accepter. La fierté ? C'était sans doute cela. Il se releva en laissant échapper un petit grognement d'effort inaudible, repoussant ploiement l'aide de la louve.

Je vais bien, merci. Je te remercie encore pour ton aide. Je pense qu'il est temps que je prenne congé.


Il reprit légèrement son souffle, les muscles tremblants légèrement. Non, hors de question de paraître pour un faible, pour un lâche. Il était fort, il était fier, et il pouvait se débrouiller sans l'aide de la cheftaine. Il avança d'un pas encore un peu hésitant, jusqu'à traverser la frontière olfactive laissée par la meute. L'herbe commençait lentement à devenir plus épaisse, mais il était encore loin de marcher sur un sol forestier. Il se retourna une dernière fois vers la louve, avant d'incliner un peu la tête. Il était en territoire neutre maintenant, il n'avait plus à se soumettre à personne.
Personne.

Que la famine et la maladie épargne ta meute, Heaven.

Puis, sans un mot de plus, il fit demi tour et partit à la marche loin du désert et du territoire de ces loups. Désormais, il avait une nouvelle mission, un nouvel objectif à accomplir : retrouver les autres meutes

[Rp à classer, à moins que tu ne veuilles faire une dernière réponse ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven
Alρhα

Alρhα
avatar

Messages : 56

Votre Loup
Pouvoir: Neige Éternelle
Rang: Alpha - FA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: Attrapé sur le fait [PV : Heaven]   Ven 9 Oct - 12:26

Pour ma part, c'est parfait. Merci d'avoir pris le temps de RP avec moi. :3
Je verrouille ce sujet, et le déplace aux archives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Attrapé sur le fait [PV : Heaven]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Attrapé sur le fait [PV : Heaven]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si ce n'est pas déjà fait
» [LCDJ] L'Union fait la Force V, 24-25 avril, Ormes (45)
» Haut fait à la cime d'Utgarde
» Trébuchet fait maison pas cher - en 2~3h
» comment on fait pour jouer au multi???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallen Wolves :: RP :: Terminés-
Sauter vers: