Fallen Wolves
Bienvenue sur Fallen Wolves,

Entendez-vous les hurlements poussés par vos confrères ?
Resterez-vous tranquillement à regarder et faire semblant de ne rien entendre ? Bien sur que non, vous allez participer dans ce monde sans pitié qu'est le notre !

Bonne chance.


Un vent de Rébellion semble animer nos Terres. Serez-vous à la Hauteur ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Princesse ; L'Immortelle ; Cette Altesse tombée des cieux sciés ; Ô, doux réveil qu'est celui de tomber sur son visage inquiet ; Ô, douloureuses lamentations que sont celles d'une enfant oubliée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Immortelle
Gαππα

Gαππα
avatar

Messages : 30

Votre Loup
Pouvoir: Murmures des Astres
Rang: Guérisseuse - PA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: La Princesse ; L'Immortelle ; Cette Altesse tombée des cieux sciés ; Ô, doux réveil qu'est celui de tomber sur son visage inquiet ; Ô, douloureuses lamentations que sont celles d'une enfant oubliée.   Sam 4 Juil - 22:25



SHE WOULD BE FREE


• NOM : Immortelle. Ô, douce enfant aux rêves désenchantés. Fruit des espoirs vains d'une génitrice malade persuadée d'avoir donner la vie à une divinité des célestes lueurs.
• SURNOM : Posséder un surnom semble ridicule, lorsqu'un tel patronyme vous colle à la peau. Immortelle refuse d'être rebaptisée, renommée et même simplement mentionnée. C'est un spectre, un fantôme constitué d'un passé, et dieu sait que les âmes errantes ne doivent pas être appelées si la hantise vous effraie.
• ESPÈCE : Le blanc pur. Celui qui hante les plaines neigeuses, les steppes glacières et la banquise disparate. Elle est fière louve arctique.
• GENRE : Sa féminité n'est plus à prouvée et ses charmes innocents ont fonctionné sur plus d'un mâle.
• ÂGE : Ô, l'ange dont les pupilles assassines se sont étirées sous les lunes de mars, son sang bouillonne encore de son adolescence passée et de ses trois ans fêtés.
• MEUTE : Immortelle, douceur sucrée apparentée aux Séraphins, ses songes l'ont mené jusqu'aux portes des loups de la Poussière d'Argent. Eux, les sages convaincants ont su dompter son cœur farouche pour asservir cette âme à la recherche des siens.
• RANG : Immortelle est de ceux qui sauvent les vies, en oubliant la sienne. Elle appartient à cette petite minorité d'êtres qui, bénis par quelques cieux sournois, possèdent quelques connaissances pour soigner cœurs et maux de leurs semblables. La blanche femelle est une Guérisseuse Gamma.
• MURMURES DES ASTRES : Le pouvoir d'Immortelle est une incompréhension. Des mystères qui l'entourent, qui l'accablent et la dévorent. Les étoiles murmurent les secrets oubliés, dévoilent quelques attitudes trop mauvaises et susurrent à l'oreille de celle qui les entend les connaissances d'un monde qui se déchire lui-même.
• STATUT MARITAL : Célibataire.


WHO ? WHY ?


UN ESPRIT TROP PUR, FRIVOLE. IL BATIFOLE, COMME LE PAPILLON, S'ENVOLE ET S'ÉMANCIPE, JUSQU'À ANCRER AUX YEUX DES PASSANTS LES PLUS BELLES COULEURS, MAIS TROP TARD, IL S'EST ÉCHAPPÉ.
Donnez-lui un rêve, à la môme qui n'en possède aucun. Offez-lui un sourire, à elle qui n'a rien. Rien, si ce n'est ses éclats léonins, rappelant le croissant de lune, imparfait mais si beau qu'il délivre des tourments, du moins pour un moment. Une seconde dont elle vous gratifie, dans son habit d'albâtre, pour lâcher un entremêlement de mots chuchotés à l'oreille du blessé. Elle est là, légère comme la brise printanière, rafraîchissante comme le soleil d'hiver et sibylline comme la nuit noire. Ses prunelles ne cachent aucun dessein cruel pour quiconque, seulement l'innocence de ceux qui ont été choyé par tous, et protéger de tout. Même de ses propres démons.
Elle n'a pas été épargnée par la vie, Immortelle. Ses prunelles ont pleuré les morts et sa voix s'est brisée à hurler pour ceux qui restaient derrière. Pourtant, d'autant qu'ils sachent ceux qui ont veillé sur ses jours fatigués, ses larmes n'ont jamais été versées pour elle-même. A croire que ses souffrances intérieures ne sont douleurs que si elles sont partagées par d'autres. Peut-être se refuse-t-elle seulement à paraître faible. Sûrement qu'elle semble indifférente, à intérioriser ses plus tristes émotions. Il est là, ancré à jamais qu'ils comprennent, ce sourire compatissant. Ce regard ni pétillant ni éteint qui se pose avec amour sur ce qui l'entoure, qu'ils soient proies, prédateurs ou simples spectateurs de la cruelle journée qui brûle les corps agglutinés. Elle sera toujours là, l'Immortelle déesse chimérique, à croiser les chemins de ceux qui cherchent le repos de l'âme. Probablement un ange qui s'est abîmé, sous les traits du loup qui chasse ses semblables et les autres habitants des forêts, des plaines et des montagnes, à la recherche de ses ailes pour retrouver sa place aux cieux.
Elle ne sait pas, Immortelle. Elle ne connaît pas son but, ni même ses idéaux. Les meutes, les autres. Elle les chérie s'ils en font de même. Elle les ignore s'ils traversent son champ de vision sans l'apercevoir. Ils n'ont pas besoin de sa présence dans leur vie, pas pour le moment. Et s'ils venaient à se retourner, en proie aux doutes sur l'existence qu'ils mènent, elle sera encore là, la louve blanche, pour répondre aux questions ou seulement pour sourire.



PARCE QUE L'ŒIL VOIT, LES OREILLES DÉCOUVRENT LES MURMURES D'UNE VOIX, LES DOIGTS SE PERDENT DANS UNE FOURRURE TROP PÂLE, ET FINALEMENT C'EST LE DRAME. DÉCOUVRIR QU'ELLE EST IMPARFAITE, QUE SA FOURRURE CACHE LES CICATRICES, ET ÇA ATTRISTE DE LIRE LA PITIÉ DANS LES PUPILLES DES AUTRES.
Laisser le regard courir sur les plaines désertiques, et découvrir qu'elle est là, l'Immortelle. Depuis toujours. Depuis hier. Sûrement encore demain. A croire que sa présence aérienne fait partie intégrante de ces paysages dans lesquels elle se perd, malgré sa blancheur immaculée qui tranche avec les couleurs chatoyantes de son monde.
Absente mais étrangement imposante, sa carrure laisse à réfléchir, mais l'absence d'animosité dans son regard améthyste empêche d'attenter à cette vie éphémère. Aussi frêle que le papillon qui meurt sur les pétales des lys sauvages.
C'est ça, la malédiction d'Immortelle. Trop chétive pour être utile à la meute en chassant. Vivre cachée des fronts dans l'attente angoissante que les blessés soient rapatriés vers ses griffes de fée. Et, lorsque la mort est trop proche et que ses soins sont inutiles, son cœur fragile rate un battement, ravivant les brûlures de ses cicatrices anciennes et pourtant si présentes. A croire que sa maladie consiste à ne jamais guérir. A penser que sa silhouette élancée hantera les forêts, les plaines et les montagnes pour l'éternité. C'est là l'enseignement dispensé par sa mère malade. Croire à la présence d'autres divinités que celles qui dont l'existence est connue. Espérer que les murmures que ses oreilles délicates perçoivent ne sont pas que le fruit de son imagination trop fertile.



LES SOUVENIRS QUI ONT FAÇONNÉ L'ENFANT QUI S'EMMURE DANS SES TÉNÈBRES ET S'AVEUGLE DE SA PROPRE LUMIÈRE.


DOUX, DOUX RÉVEIL QU'EST CELUI DE TOMBER SUR SON VISAGE INQUIET
Down

Pourquoi c'est comme ça ? Pourquoi son monde est celui-là ? Pourquoi appartient-elle à la terre plutôt qu'aux cieux ? Pourquoi n'est-elle pas un oiseau aux ailes criardes, à lâcher les bribes d'une triste mélopée au passage des canidés qui cherchent le réconfort et l'oubli ? Pourquoi est-elle Immortelle ?
Parce que c'est comme ça. Parce que sa mère et son père se sont unis, dans ce monde trop bas. Parce que les loups ne possèdent pas les capacités nécessaires pour s'élever, et que les appendices angéliques lui ont été arraché à sa naissance. Peut-être à la mort de ses frères. Peut-être après avoir renoncé à son identité propre. Elle ne sait pas, Immortelle. Elle ne sait pas qui elle est, véritablement. Déesse. Louve. Simple animal dans ce règne sauvage. Elle a posé la question aux passants. Aux voyageurs. C'est ça, Immortelle. Elle est ce que les autres désirent qu'elle soit. Tantôt amante. Tantôt simple confidente. Parfois une inconnue sur un chemin aux embûches trop lourdes de conséquence.
Seulement un visage lupin sur un corps qui reçoit les plaies.

Pourquoi cette vie là et pas une autre ? Pourquoi ils sont mort, et pas elle ? Pourquoi ses pas ont-ils dérivés si loin des siens ?
Parce que c'est cette existence qui lui a été réservée. Parce que son avenir est déjà tracé. Guérisseuse éternelle des maux refoulés. Malade de ses propres démons qui rongent ses entrailles qui hurlent. Ils sont morts, les membres de sa famille. Ils se sont envolés vers les astres qui lui parlent et s'y sont postés pour l'observer vivre. Ils ont créé de nouvelles étoiles qui brillent trop faiblement pour être vues par tous. Parce que ses coussinets saignés se sont fatigués de toujours suivre cette route dessinée par ses rêves désenchantés. Elles s'y amoncellent, ses déceptions. Elle a traîné ses boulets dans son sillage, âgée d'une plume ou plus, orpheline de père, de mère et de frères. Elle a erré, en attendant que le couperet déchire sa gorge trop fine. Elle a espéré que la faim aurait raison de sa détermination. Mais, même à mourir elle a failli.

Pourquoi l'espoir ? Pourquoi le besoin de les protéger, eux les inconnus ? Eux les indifférents à ses soucis d'enfant ?
Parce que la môme de deux ans et demi, après son long chemin de croix, a trouvé le repos sur les terres des autres, au milieu des odeurs de canidés. Parce que ses paupières sont tombées, définitivement elle le pensait, et qu'elles se sont rouvertes sur des visages inquiets ou désintéressés. Parce qu'à l'instant où ses prunelles se sont posées sur eux, son but était déjà ancré à ses veines. A ses muscles atrophiés. A son cœur agonisant. A son âme brûlée.
Ils avaient tout ce qui lui avait été arraché. La famille. L'amour. La confiance des autres. Parce qu'ils possédaient tout ce qu'elle désirait ardemment depuis toujours. La possibilité de se faire une place dans une société différente, loin de ses solitaires parents dont les corps se décomposent là où elle n'est pas.



IV. DERRIÈRE L'ECRAN.

TON PSEUDO ? Heaven.
QUEL ÂGE ? Je viens de fêter mes dix-huit étés.
COMMENT TU ES VENU ICI ? Grâce à Mon Essentiel adoré.
TES IMPRESSIONS ? LUV SUR VOUUUS ♥

FICHE PAR FALLEN SWALLOW




Dernière édition par Immortelle le Dim 5 Juil - 9:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaala
Alρhα

Alρhα
avatar

Messages : 175

Votre Loup
Pouvoir: Lames Aquatiques
Rang: Alpha - FL
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: La Princesse ; L'Immortelle ; Cette Altesse tombée des cieux sciés ; Ô, doux réveil qu'est celui de tomber sur son visage inquiet ; Ô, douloureuses lamentations que sont celles d'une enfant oubliée.   Sam 4 Juil - 23:07

Reuh bienvenue ôôôôôhhh toi grande Déesse *-*


Dernière édition par Kaala le Sam 4 Juil - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallenwolves.forumgratuit.org
Immortelle
Gαππα

Gαππα
avatar

Messages : 30

Votre Loup
Pouvoir: Murmures des Astres
Rang: Guérisseuse - PA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: La Princesse ; L'Immortelle ; Cette Altesse tombée des cieux sciés ; Ô, doux réveil qu'est celui de tomber sur son visage inquiet ; Ô, douloureuses lamentations que sont celles d'une enfant oubliée.   Sam 4 Juil - 23:13

Merciiiii ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brume Sauvage
Alρhα

Alρhα
avatar

Messages : 55

Votre Loup
Pouvoir: Vent Annonciateur
Rang: Alpha - PA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: La Princesse ; L'Immortelle ; Cette Altesse tombée des cieux sciés ; Ô, doux réveil qu'est celui de tomber sur son visage inquiet ; Ô, douloureuses lamentations que sont celles d'une enfant oubliée.   Dim 5 Juil - 6:37

Oh mon dieu ! Je viens de tomber amoureuse de ta fiche de présentation ! De ce que j'en ai lu, elle est sublime ! *.* Merci de rejoindre la meute ! *te donne un cookie* et bienvenue à Immortelle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Immortelle
Gαππα

Gαππα
avatar

Messages : 30

Votre Loup
Pouvoir: Murmures des Astres
Rang: Guérisseuse - PA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: La Princesse ; L'Immortelle ; Cette Altesse tombée des cieux sciés ; Ô, doux réveil qu'est celui de tomber sur son visage inquiet ; Ô, douloureuses lamentations que sont celles d'une enfant oubliée.   Dim 5 Juil - 9:44

Merci, c'est un réel plaisir que de recevoir les compliments d'une personne qui a une plume aussi jolie que la tienne ! ♥ *prend le cookie et partage avec Brumy et Kaalou*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaala
Alρhα

Alρhα
avatar

Messages : 175

Votre Loup
Pouvoir: Lames Aquatiques
Rang: Alpha - FL
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: La Princesse ; L'Immortelle ; Cette Altesse tombée des cieux sciés ; Ô, doux réveil qu'est celui de tomber sur son visage inquiet ; Ô, douloureuses lamentations que sont celles d'une enfant oubliée.   Dim 5 Juil - 11:16

Validée ma belle *-*
Ta présentation est juste magique, comme d'habitude et tu es notre première Guérisseuse <3

Ton nom de pouvoir est comme tu le sais déjà: Murmures des Astres.

Bon jeu à toi Very Happy

Kaala.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallenwolves.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Princesse ; L'Immortelle ; Cette Altesse tombée des cieux sciés ; Ô, doux réveil qu'est celui de tomber sur son visage inquiet ; Ô, douloureuses lamentations que sont celles d'une enfant oubliée.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Princesse ; L'Immortelle ; Cette Altesse tombée des cieux sciés ; Ô, doux réveil qu'est celui de tomber sur son visage inquiet ; Ô, douloureuses lamentations que sont celles d'une enfant oubliée.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crac-Crac ??
» pas oublié cette fois ci
» [40k-Death Guard] Les Oubliés du Terminus Est
» Umbre Tombétoile
» eldars cette fois ci ! ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallen Wolves :: Hors RP :: Identité :: Présentations Validées-
Sauter vers: