Fallen Wolves
Bienvenue sur Fallen Wolves,

Entendez-vous les hurlements poussés par vos confrères ?
Resterez-vous tranquillement à regarder et faire semblant de ne rien entendre ? Bien sur que non, vous allez participer dans ce monde sans pitié qu'est le notre !

Bonne chance.


Un vent de Rébellion semble animer nos Terres. Serez-vous à la Hauteur ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The scream of hunger | Ft. Brume Sauvage & Immortelle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Perle
Dεlτα

Dεlτα
avatar

Messages : 22

Votre Loup
Pouvoir: Chuchotement du Vent
Rang: Guerrière - PA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: The scream of hunger | Ft. Brume Sauvage & Immortelle.   Sam 1 Aoû - 0:03

Le cri de la faim.


RP Libre




-----------------------------------------------


J'entrouvris les yeux un à un, l'aube débutait. Dans la tanière, tous les loups étaient encore endormis, mais je ne pris pas la peine de vérifier si tout le monde était là. Avec regrets, ne retrouvant plus le sommeil, je me levai et m'étirai, baillant à m'en décrocher les mâchoires. Je jettai un regard circulaire sur toute l'assemblée. Dormant tous à poings fermés, je fus moi-même surprise par mon attendrissement vis-à-vis d'eux. Moi qui d'habitude est insensible à ces choses là, je ne pouvais détacher mon regard protecteur posé sur eux. Une expression de bonheur s'installa sur mon visage, le déformant ainsi. Ma gueule était entrouverte, laissant passer une langue pendouillante. Mes oreilles pointaient, ce matin était délicieux, et le beau temps ne faisait qu'approuver mes dires.
Le gargouillement de mon ventre brisa le silence reposant. Je sursautai à l'entente de ce bruit infernal et mes oreilles s'applatirent sur mon crâne. Je pris peur de réveiller quelqu'un, et honteuse d'être l'auteure de ce son, je m'éclipsai à l'extérieur pour rapidement trouver de quoi manger.
Seulement, un autre bruit attira mon attention, provenant de derrière moi. Oui, quelqu'un s'était levé. Peut-être allais-je avoir de la compagnie en cette promenade matinale.

- Y a-t-il quelqu'un qui ne dort plus? chuchotai-je. Désolée si je vous ai réveillé.

Et j'attendis bêtement que quelqu'un me réponde.

©Joy


Dernière édition par Perle le Lun 3 Aoû - 8:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brume Sauvage
Alρhα

Alρhα
avatar

Messages : 55

Votre Loup
Pouvoir: Vent Annonciateur
Rang: Alpha - PA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: The scream of hunger | Ft. Brume Sauvage & Immortelle.   Sam 1 Aoû - 15:24

Il faisait chaud et sec, un courant d'air frais parcourait parfois le terrier pour procurer aux loups endormis une sensation de douceur et de fraicheur dans la tiédeur de l'été. Il faisait bon et tout était, mais Brume Sauvage, comme à son habitude, ne dormait déjà plus depuis longtemps. Il n'avait plus sommeil et comme toujours, il veillait avec bienveillance sur le reste de la belle famille que représentait la meute de la Plume d'Argent. Il était fier de sa famille autant qu'il était fier d'en être le leader aujourd'hui et c'est avec un regard emplit de douceur et de sagesse qu'il couva un instant l'espace clos d'un regard. Il posa sur chacun des loups qui dormait là ses yeux ambré. Il admira chacun des corps se soulever lentement au rythme d'une respiration sereine et reposée. Il pensa à chacun des loups sur lesquels il veilla et se remémora un instant qui ils étaient et ce qu'ils faisaient. Il resta longtemps à répéter la même action en boucle, comme s'il vénérait sa famille, comme s'il l'aimait plus que sa propre vie.

Et c'était peut-être cela en fin de compte. Il aimait les siens plus que sa propre vie. De par son expérience et la sagesse qu'il avait acquise en vieillissant, Brume Sauvage en était arrivé à un point de méditation où il savait parfaitement que sans sa meute, il n'était rien. C'était comme croiser un oiseau sans ailes, un poisson sans branchies. Un loup sans sa meute n'avait plus la même importance, la même vie. Un loup qui comme lui ne vivait que pour le salut de sa famille ne survivrait pas en la perdant. C'était ainsi qu'il voyait les choses, ainsi qu'il les concevait. Il reposa sa tête noire sur ses pattes avant et ferma les yeux un instant, partageant l'harmonie qui régnait dans ces lieux. Même s'il n'avait plus sommeil, il ne se sentait pas encore capable de se lever pour affronter le monde tout autour de lui. Il savait que comme tous les jours, l'univers n'attendait que sa sortie pour l'ensevelir sous des tâches plus importantes les unes que les autres et même si le travail ne l'effrayait pas, il voulait se permettre encore quelques secondes de calme et de sérénité.

Un des siens s'agita quelque part, plus loin. Sans doute un lève tôt qui avait décidé de rester lui aussi dans le terrier pour profiter de la douceur des lieux. Quoiqu'il en soit, l'immense loup noir ne bougea pas d'un pouce et se contenta d'écouter ce que le vent avait à lui offrir. Et il lui donna bien plus que ce qu'il n'aurait pu espérer. Ainsi, Brume Sauvage savait d'avance qu'il allait rencontrer beaucoup des siens aujourd'hui, à commencer par une louve du nom de Perle. Douce, bien que très changeante d'humeur, elle n'avait jamais fait parler d'elle et l'alpha n'avait jamais réellement prit le temps de s'intéresser à cette dernière. Il y avait beaucoup de loup dans la meute et tous les connaitre sur le bout des pattes était loin d'être tâche aisée. Aussi, l'évocation de ce prénom ne lui indiqua rien d'exceptionnel. Allons bon, s'il croisait une louve, c'était bien, mais que dire de plus.

Il se redressa au moment où elle quittait les lieux et soudain les paroles d'une femelle lui revinrent en tête. Cette Perle avait tendance à aimer jouer de ses charmes, ce qui avait agacé une ou deux louves une fois et l'une d'entre elle l'avait rapporté à l'alpha qui, même si en fait, ne pouvait pas intervenir vis-à-vis du comportement de chacun, avait mémorisé l'information. Il s'en souvint donc en cet instant et sourit. Ma fois, il fallait vraiment de tout pour faire un monde. Assis le dos droit, il la laissa se retourner et chercher dans le vague qui était l'auteur du bruit qu'elle venait de percevoir. Sans doute lui. Il la laissa même poser une question innocente et un peu bête avant de ricaner et de s'avancer pour venir à sa rencontre.

Vous pourriez vous excuser de bien des choses, mais pas de perturber mon sommeil jeune louve.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perle
Dεlτα

Dεlτα
avatar

Messages : 22

Votre Loup
Pouvoir: Chuchotement du Vent
Rang: Guerrière - PA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: The scream of hunger | Ft. Brume Sauvage & Immortelle.   Sam 1 Aoû - 16:13

Effectivement, un léger rire s'éleva, mais étant dans l'obscurité, je ne pouvais deviner à qui il appartenait. Et je n'étais décidément pas douée pour reconnaître la voix des autres si tôt le matin, il fallait le temps que je me réveille pleinement. Les rayons du soleil commençait à filtrer dans notre terrier douillet. Une ombre s'avança vers moi, je pus reconnaître la carrure d'un loup. Mais pas n'importe lequel, je sus de qui il s'agissait lorsqu'il s'approcha plus près. C'était notre très cher et tendre alpha; Brume Sauvage. Malgré mon admiration à son égard, je n'avais jamais réellement discuter avec lui, et ce matin était sans doute une belle opportunité pour commencer une relation amicale. Et plus si affinités, pensai-je en mon fort intérieur.

- Vous pourriez vous excuser de bien des choses, mais pas de perturber mon sommeil jeune louve.

Je restais figée à l'entente de ces paroles, ma voix tremblait un peu, et je bégayais. Mais je repris vite mon assurance et lui parlai sur un ton gêné.

- Sachez que je suis tout de même désolée de vous avoir extirper de vos rêveries, mais l'aube se lève, une nouvelle journée commence. Avez-vous bien dormi? m'empressai-je de demander pour faire abstraction de ma bêtise.

Je lui fis signe de me suivre à l'extérieur car la chaleur corporelle de tous ces loups commençait sérieusement à m'étouffer. A moins qu'il n'y avait que moi qui brûlait intérieurement. Cette pensée fit naître une étincelle dans mes yeux. Je pris comme excuse qu'il ne fallait pas réveiller le reste de la meute, mais c'était également parce que je préférai être seule avec Brume, et que je refusais qu'une oreille curieuse écoute notre conversation en cachette.
Nous déboulâmes devant l'entrée de la tanière, et c'est là que je remarquai honteusement que mon pelage était tout ébouriffé, donc j'entrepris rapidement de lisser mes poils en donnant des coups de langues à la hâte pour cacher ma gêne. Je gloussai légèrement et enfouis mon museau instinctivement dans le pelage de Brume pour faire taire mon rire nerveux. Sans m'en rendre compte, cela avait été naturel, je fis un mouvement de recul. Aujourd'hui, j'étais vraiment maladroite. Je détournai le regard, n'osant pas affronter le sien. Qu'allait-il me dire à présent?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Immortelle
Gαππα

Gαππα
avatar

Messages : 30

Votre Loup
Pouvoir: Murmures des Astres
Rang: Guérisseuse - PA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: The scream of hunger | Ft. Brume Sauvage & Immortelle.   Sam 1 Aoû - 22:10


The scream of hunger
Fatigue. Tu parais épuisée, vêtue de ton albâtre parfait. Tu sembles tranquillisée par l'eau qui clapote à quelques pas. Tes muscles s'étirent félinement, accentuant cette fragilité que tu cultives et qui semble brisée par le sang qui dégueule frénétiquement de ta pelisse immaculée. Tu bâilles à t'en décrocher la mâchoire, habitée par les derniers abysses de cette tendre nuit rythmée par les réveils insidieux et les œillades inquiètes aux alentours. Pas de doute, les Sentinelles s'appliquent à cette tâche fastidieuse qu'est celle de d'éloigner les menaces qui pèsent sur vos têtes endormies. Tu as été rongée par cette anxiété malheureuse durant des heures, sans que les étoiles ne te parlent en cette pénombre troublée. Troublante. Tu as paru consumée par quelques feux sibyllins lorsque ta silhouette s'est étrangement détachée sur les cloisons qui protègent la meute des intempéries. Tu as jeté un regard apaisé sur les derniers enfants du clan. Masks. Peut-être d'autres. Tu ne sais pas, dans l'obscurité ambiante. Tu as oublié ceux qui forment ta nouvelle famille, pour quelques heures du moins, pour revenir à ceux qui étaient de ton sang.
Tous tués. Tous sauvagement assassinés. Tu te rappelles de l'hémoglobine qui a maculé les fourrures immaculées. Ils étaient tous blancs, comme toi. Ils étaient tous beaux. Tes songes semblent encore habités par cette même souffrance qu'à l'époque. Par cette même hantise de tous les voir disparaître de la veille au soir. Muée par l'irrésistible besoin de t'isoler de ce capharnaüm silencieux, tu t'éloignes délicatement de la tanière. Tu descends à l'orée de ce bois que tu chéris depuis si longtemps, et tu t'y aventure sans crainte d'être dérangée. Tu sais qu'il n'y a personne. Tu sais qu'avant le jour, les canidés dorment paisiblement, à des lieux de penser que l'un d'entre eux est en proie à quelques tourments.
Tu ne les rends pas responsable de ton malheur, jamais. Ils sont ton souffle. Ton Alpha est ton guide. Il est la voix caressante qui t'arrache à tes pensées encombrées. Longtemps déjà que plus personne ne s'approche de toi pour quémander des remèdes miraculeux. Ils paraissent s'en sortir indépendamment de ton être, et ça t'angoisses inévitablement. Pourtant, passé outre ce fait ennuyeux, tu t'intègres doucement mais sûrement. Ton nom est susurré à l'oreille des mômes, tel un secret que tu entretiens, et certains adultes dignes de ta confiance ont été mis dans la confidence, aussi. Immortelle. Tu as lentement commencé à grandir.
Les os de la minuscule gerbille sont abandonnés dans ton sillage lorsque tes pas aériens retrouvent le chemin vers les tiens. Tu parais plus sereine, dans ton besoin impérieux d'être souvent seule avec tes fantômes. Tu retournes à tes amours avec la grâce d'une enfant épuisée mais béate d'avoir dépensé un peu d'énergie. Ravie de retourner à leurs côtés pour une énième journée. Dans ton dos, les cieux s'éclaircissent délicatement. Ça découvre les couleurs que tu apprécies tant. Le rose poudré, le bleu et l'orangé. Elles se battent en duel pour prendre l'ascendant, et dans quelques temps tu le sais, il ne restera plus un nuage pour assombrir le jour commencé.
— Vous pourriez vous excuser de bien des choses, mais pas de perturber mon sommeil jeune louve.
Tu prêtes l'oreille, attentivement. Tu reconnaîtrais cette voix entre mille, notamment à cause de ce ton tranquillisé qu'il arbore continuellement. Rien n'effleure la surface de son visage noir. Intriguée, tu attends que l'interlocuteur - qui se révèle être une femelle - intervienne à son tour. Le ton ne t'est pas inconnu. En te coulant discrètement à travers les fourrés, tu découvres que c'est une femelle déjà maintes fois croisées, sans que la parole ne lui soit offerte. Tu arques un sourcil interrogateur. Elle s'interroge sur la qualité du sommeil de son supérieur. C'est là d'une banalité. Un sourire apparaît sur tes lèvres sombres à mesure que tu t'approches à tâtons, toujours silencieuse. Pourtant, tu t'immobilises soudainement lorsqu'un accord est rompu. L'inconnue se permet un contact physique avec l'Alpha. Elle caresse son épaule en étouffant un rire bienheureux, éveillant une colère sourde chez toi. Tu ne comprends pas vraiment cette manière de se comporter. Tu ne parviens pas à dire si c'est seulement de l'imprudence ou de l'arrogance. D'une œillade venimeuse, tu signales ton arrivée imminente en malaxant le sol de tes griffes acérées. Puis, l'allure nonchalante, tu te glisses jusqu'à ce couple atypique. Ça t'ennuie profondément. Tu es protectrice envers ce mâle qui t'a permis de renaître. Tu ne le céderas qu'à celle qui montrera déférence et amour sincère pour celui qui rend meilleur tout un chacun. Demeurant à bonne distance, tu t'assieds, plus proche du noiraud que de la pâle copie des loups arctiques.
— Brume Sauvage, c'est un plaisir de croiser ta route en une si belle matinée. Voyons, qui est donc notre belle amie ? Je ne penses pas que nous ayons été présentées auparavant. Je suis la Guérisseuse du clan, n'hésitez donc pas à faire appel à mes services si vous deviez souffrir d'un mal quelconque.

HRP ~ Désolée Brumy, je t'ai piqué ton tour de réponse, du coup. J'espère que tu ne m'en voudras pas trop. :3 Je propose que nos réponses se fassent dans cet ordre : Perle ; Immortelle ; Brume Sauvage. Cela vous convient-il ? Encore désolée de l'incruste. ewe
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brume Sauvage
Alρhα

Alρhα
avatar

Messages : 55

Votre Loup
Pouvoir: Vent Annonciateur
Rang: Alpha - PA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: The scream of hunger | Ft. Brume Sauvage & Immortelle.   Dim 2 Aoû - 9:41


J'ai dormi. La notion de bien et de mal ne s'applique pas réellement à mon sommeil.

Brume Sauvage était un loup aimant et bienveillant. Jamais, dans sa longue et valeureuse existence il n'avait manqué de respect à qui que ce soit. Depuis tout petit, il savait où était sa place et comment il devait agir avec les loups qui se trouvaient autour de lui. Chaque interaction qu'il avait avec d'autre était marqué de cette nuance de respect prouvant qu'il considérait les autres comme ses égaux, comme ses partenaires, en quelque sorte. Ce respect, il l'avait obtenu de l'éducation sévère de sa mère Isial. Elle avait toujours mis un point d'honneur à élever ses quatre enfants de la naissance à leur passage à l'âge adulte et Brume Sauvage avait été l'un de ses élèves les plus rigoureux en matière d'apprentissage. Cet enseignement, il s'était toujours juré de le transmettre à ses enfants plus tard. Ainsi, il aurait l"impression de rendre hommage à sa défunte mère d'une façon élégante. Puis il avait décidé, lorsqu'il était monté en grade pour atteindre des sommets au sein de la meute de poursuivre son apprentissage et de l'appliquer aux loups qu'il côtoyait. Les considérant comme ses égaux et faisant d'eux des partenaires de la vie de tous les jours.

Pourtant, aujourd'hui, l'alpha de la Poussière d'Argent remit, l'espace d'un temps, l'idée même d'égalité en question. Cela n'avait été qu'un bref contact. Quelque chose de soudain, de spontané, d'irréfléchis et stupide sans doute. Elle l'avait touché l'espace d'une seconde et cela avait mis la pagaille dans la tête du grand loup noir. Il détestait le contact avec d'autres loups adultes. Que les louveteaux s'amusent avec lui ne le dérangeait pas le moins du monde, que son frère, omega de la meute, vienne lui lécher le museau ne le dérangeait pas une seule seconde. Mais qu'un loup adulte ose le toucher lui était insupportable. En plus de ça, cette fameuse Perle n'était pas vraiment autorisée à avoir de telle familiarité avec une alpha à qui elle venait d'adresser la parole pour la première. Et quand bien même avait-elle été sa compagne, Brume Sauvage aurait sans doute eu du mal à l'autoriser également.

Un grondement sourd et instinctif naquit aussitôt dans sa poitrine et immédiatement, alors que ses oreilles se redressaient en même temps que son corps il fixa la louve d'un regard noir. Il la domina de toute sa taille alors que son pelage se hérissait à certains endroits pour le faire paraître encore plus gros, encore plus dominant. Il était l'alpha, il ne fallait pas l'oublier. Dans l'immédiat, il eut envie de la mordre pour la rappeler à l'ordre, mais il savait que sa sagesse avait parfois des limites et qu'il risquait de s'emporter très rapidement malgré sa patience légendaire. Alors, il se contenta d'un regard noir en guise d'avertissement. Un regard qui voulait dire "Je retiens tes actes et je ne vais pas les oublier de si tôt." C'était tout ce qu'il pouvait se permettre à cet instant, car déjà l'odeur d'un autre congénère parvint à son museau et Brume Sauvage n'était absolument pas un fervent admirateur de l'humiliation en public. Il réglerait le problème plus tard.

Cette odeur, il ne la connaissait que trop bien. Une douce note de sucre s'alliant avec la rosée du matin et la douceur des nuages. Celle d'une louve que l'alpha aux yeux d'ambre avait prit plaisir à rencontrer. Une louve neige qui s'occupait des siens avec tout le savoir et la bienveillance qu'une louve pouvait posséder. Elle arriva subitement, marquant son arrivée sonore par un bruissement de griffes s'enfonçant dans la terre sèche. Pourtant, Brume Sauvage aurait juré avoir senti son odeur bien avant qu'elle ne se manifeste. Etrange. Il la laissa s'approcher et la regarda s'asseoir non loin de lui sans un mot. Il fit de même avançant de quelques pas pour venir s'asseoir également et lui offrir un de ses rares sourires dont lui seul avait le secret.

C'est un plaisir partagé que de te voir en cette douce matinée, Immortelle.

Il ne fit aucune remarque sur le tutoiement qu'elle avait employé pour lui parler et qu'il s'était risqué à utiliser pour lui répondre. En soit ça ne le dérangeait pas vraiment, la belle louve était assez proche de lui pour employer ses termes sans mettre à mal son autorité, mais ne s'étaient-ils pas quitté sur un vouvoiement la dernière fois ? Il sourit de nouveau, mais cette fois-ci, c'était plus proche du sourire complice que d'un simple respect mutuel. Allons donc, la belle n'était-elle pas en train de montrer qui elle était à l'autre louve. Il laissa Perle se présenter, après tout, si elle était assez grande pour risquer de le mettre en colère, elle l'était suffisamment pour décliner son identité, non ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perle
Dεlτα

Dεlτα
avatar

Messages : 22

Votre Loup
Pouvoir: Chuchotement du Vent
Rang: Guerrière - PA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Suite #3   Dim 2 Aoû - 14:30

HRP :
 

Le cri de la faim.


Perle | Immortelle | Brume Sauvage.




-----------------------------------------------


-J'ai dormi. La notion de bien et de mal ne s'applique pas réellement à mon sommeil.

Voilà ce qu'il m'avait répondu. Je me sentis obligée de sourire, ne sachant guère répondre à cela.

Mais ce geste déplacé que je venais de faire était sans le moindre doute, ma pire erreur. Ma spontanéité et la naïveté que je possédais avaient créé un malaise entre nous. L'air était électrique, la tension qui régnait était insupportable, pesante. Son regard devint noir, presque méprisant. Mes oreilles retombèrent, le sentiment de honte m'envahit. Je perdis toute trace de confiance à cet instant, m'aplatissant presque sur le sol. Quelle gêne d'être à ce point humiliée. Les jugements et les mauvaises idées fusaient probablement dans la tête de l'Alpha. J'étais confuse moi aussi, qu'est-ce que je croyais? Peut-être détestait-il un contact quelconque avec n'importe quelle femelle, me demandai-je. Ou était-ce juste de moi qu'il préférait garder ses distances... Cette pensée fit un choc à mon ego, et je me rendis compte que je n'étais plus du tout sûre de moi à cet instant. Il me domina de toute sa hauteur, sa taille doubla presque de volume quand il hérissa ses poils. Allait-il me faire du mal pour que je paye ma maladresse?

Il n'en eut pas le temps et s'immobilisa. Je me redressai, ne voulant pas non plus perdre toute ma crédibilité, si ce n'était pas déjà fait. Une douce odeur emplit mes naseaux, incontestablement celle d'une louve. Mais, ce n'était pas n'importe laquelle, car sa présence plaqua un sourire sur le visage du mâle noirâtre. Je fulminais intérieurement, la jalousie prit possession de tout mon corps, à tel point qu'une boule se forma dans ma gorge, me laissant muette. Mon ventre aussi était douloureux, mes poils s'hérissèrent instinctivement. Brume Sauvage m'avait parlé, et pourtant, il n'y avait pris aucun plaisir, du moins, n'avait pas pris la peine de me le montrer. Pourquoi cette louve lui procurait cette joie soudaine? L'inconnue arriva subitement, marquant son arrivée par un bruissement de griffes s'enfonçant dans la terre aride. Elle s'approcha de nous, s'asseyant calmement à nos côtés, sans prononcer quoi que ce soit. Brume Sauvage fit de même, s'avançant de quelques pas pour la rejoindre. Je le suivis, pour poser également mon arrière-train sur le sol, mon expression restant impassible. Je reconnus la guérisseuse du clan à la couleur de son pelage, blanc comme la neige. Je ne fis aucune remarque, et attendis que sa voix s'élève.

- Brume Sauvage, c'est un plaisir de croiser ta route en une si belle matinée. Voyons, qui est donc notre belle amie ? Je ne penses pas que nous ayons été présentées auparavant. Je suis la Guérisseuse du clan, n'hésitez donc pas à faire appel à mes services si vous deviez souffrir d'un mal quelconque.

- C'est un plaisir partagé que de te voir en cette douce matinée, Immortelle.

Il sourit de nouveau, mais cette fois-ci, c'était plus proche du sourire complice que d'un simple respect mutuel. Je pris à ce moment la parole, car je sentis les regards se poser sur moi. Je ravalai l'angoisse qui se formait dans ma gorge et m'élançai:

-Bonjour à vous Immortelle. Je connaissais déjà votre nom, une guérisseuse, ça ne se fait pas passer inaperçu, au contraire d'une guerrière, qui n'est qu'une parmi d'autres. Je m'appelle Perle, je suis enchantée d'enfin vous rencontrer réellement.

Je ramenai ma queue vers moi, elle s'enroula autour de mon corps. Je me demandai si je ne devais pas m'éclipser pour les laisser seuls. Visiblement, j'étais de trop et j'en avais bien conscience. Mais la fierté m'obligea à rester, inutile d'être rabaissée à nouveau, et encore moins dans mon dos.

©️Joy

RP (qui ne crève surement pas les yeux):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Immortelle
Gαππα

Gαππα
avatar

Messages : 30

Votre Loup
Pouvoir: Murmures des Astres
Rang: Guérisseuse - PA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: The scream of hunger | Ft. Brume Sauvage & Immortelle.   Dim 2 Aoû - 16:53


The scream of hunge
Ton sourire ne fane pas. Jamais.
Même après avoir troublé un moment important. Tu y penses, un temps. Tu remarques qu'avant même ton arrivée, la Guerrière s'est dépêchée de reprendre contenance et une dégaine fière. Peut-être a-t-elle peur d'être vue en position de soumission ? Tu comprends. Personne n'aime être réprimandé en public. Tu as constaté que sitôt ta présence signalée, Brume Sauvage n'a pas donné suite aux menaces de ses grondements peu avenants. Est-ce ta faute ? Un peu gênée, tu regrettes de t'être manifestée. Tu te reproches cette jalousie malaisée qui a rongé ton palpitant à l'idée que certains se permettent de telles familiarités. Pourtant, une parcelle de ton être s'efforce de reconnaître que ce n'est pas une si mauvaise chose. Au moins, tu ne seras pas spectatrice d'une remontrance. Tu remercies intérieurement ton Alpha pour ça. Un sourire est décoché à la nouvelle-venue que tu es, synonyme d'apaisement et de réduction des tensions. Tu n'apprécies pas véritablement ça, les conflits. Tu préfères régler les fautes par de longues conversations, même maladroites. Tu sembles émue de cette attention de ton supérieur qui s'approche, affublé de cet éclat que tu ne lui connais pas tant que ça, et qui ravive tes joies autant que tes peurs. Peu à peu, depuis l'entrevue dans les prairies, ton cœur s'est attendri. Il a su dompter cette âme à l'agonie, s'assurant déférence et amour pour le clan. Tu les protégeras, même au péril de ta propre existence. Il ne comprend probablement pas ce raisonnement. Sûrement que tes pensées sinueuses lui échappent et qu'il n'a pas conscience du rôle qu'il a joué dans ta renaissance.
Pour ne pas envenimer davantage cette situation déjà périlleuse, tu accordes un signe de la tête - toujours aussi courtois qu'à l'accoutumée - à l'autre femelle avant de reporter ton attention sur ton dominant. Il parle de sa voix rassérénée, apaisant le courroux de ton océan intérieur.
— C'est un plaisir partagé que de te voir en cette douce matinée, Immortelle.
Ton sourire s'accentue à constaté que le tutoiement est utilisé en retour. Tu n'as pas choisi volontairement de le faire, seulement que les mots se sont échappés dans l'empressement. Tu es heureuse du résultat, probablement autant du sourire qui t'est rendu avec cette lueur que tu ne lui connaissais pas. Une complicité que tu accueilles avec un bonheur manifeste, accentuant ton propre éclat en laissant tes paupières tomber un instant. Tu en oublierai presque la présence de l'autre femelle, mais te reprends bien vite avant d'apparaître impolie. Tu chéris chacun d'eux, même ceux qui esquisse un faux-pas. Ton visage quitte un instant la silhouette imposante du noiraud sans avoir osé croiser son regard ambré, de peur d'attiser à son tour les foudres de Brume Sauvage, pour finalement se poser sur la pelisse crème de l'autre demoiselle.
Elle est jolie, sans doute. Quelques têtes ont sûrement tourné à cause de ses atours un peu brutaux. Taillée pour le combat. Tes iris violacés ne captent aucune plaie apparente, achevant de faire taire tes entrailles gueulantes.
Elle s'avance à son tour, et s'assied à quelques pas de là. Tu n'es pas gênée de cette proximité, loin de là. Tu apprécies ton prochain. Tu peux lire sa peine sur ses traits, de la même que l'astre nocturne a déjà fait disparaître sa voix de tes tympans. Tu ne sais trop quel avis te forgé sur sa personne, peu habituée à le faire seule.
— Bonjour à vous Immortelle. Je connaissais déjà votre nom, une guérisseuse, ça ne se fait pas passer inaperçu, au contraire d'une guerrière, qui n'est qu'une parmi tant d'autres. Je m'appelle Perle, je suis enchantée d'enfin vous rencontrer réellement.
Tu sembles surprise. Peut-être un peu courroucée par sa décadence. N'est-elle pas fière de ses charmes ? Suffisamment pour attenter à la décence qui exclue les contacts physiques avec un gradé. Pas assez pour se remettre d'avoir été si rudement évincée. D'un soupir à peine audible, tu acquiesces silencieusement pour signifier que tu as assimiler l'information.
— Je suis navrée si mon manque de connaissance concernant nos effectifs vous blesse. Je ne cherchais pas à me montrer irrespectueuse, j'estime votre travail que je sais rude.
L'inquiétude te ronge néanmoins. Tu n'es pas habituée à être nommée si ouvertement. L'être par ton dominant paraît naturel à tes yeux, puisque tu en fais de même, mais jamais auparavant un adulte n'avait prononcé Immortelle si nonchalamment. Ça t'intrigue sûrement autant que ça te dérange. Tu ne soulignes pas ce fait, toutefois. La situation est déjà bien assez complexe.
— Aviez-vous des projets que je dérange ? Puisque nous sommes déjà rassemblé, pourquoi ne pas faire quelque chose ensemble ? Je précise, Perle, que c'est un plaisir de faire connaissance avec vous. Je n'ai pas pour habitude de me mêler aux autres.
Tu reposes tes prunelles sur la silhouette de l'unique mâle présent, armée de ton sourire indéfectible.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brume Sauvage
Alρhα

Alρhα
avatar

Messages : 55

Votre Loup
Pouvoir: Vent Annonciateur
Rang: Alpha - PA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: The scream of hunger | Ft. Brume Sauvage & Immortelle.   Lun 3 Aoû - 6:10


Brume Sauvage n'écouta que d'une oreille distraite l'échange entre les deux louves. En fait, bien qu'il restait quelqu'un de courtois il n'appréciait pas particulièrement les échanges de banalités, qui lui rappelait sans cesse à quel point certains loups restaient manipulateurs. Et c'était justement ce qu'étaient en train de faire ces deux femelles à cet instant précis ; échanger des banalités. Alors, au lieu de perdre son temps à les écouter -et seuls les esprits savent à quel point le temps est précieux dans ce monde- sans aimer particulièrement l'échange ni même y trouver quoi que ce soit d'instructif dans le dialogue, il s'éveilla à un exercice banal, reniflant allégrement les alentours pour vérifier que l'odeur, aux abords des terres de la meute n'était pas troublée par un quelconque élément perturbateur. Il avait pleinement confiance en ses sentinelles postées un eu partout sur le territoire, mais il faisait régulièrement cette discrète inspection, dans le simple but de se rassurer et de se détendre.

Lorsqu'il termina, il réalisa alors quelque chose qui le dérangea et qui, sur le coup ne l'avait pas marqué le moins du monde. Perle venait de l'appeler par son nom. Il savait que le patronyme de la louve blanche n'appartenait qu'à elle seule, mais ce fut plus fort que lui l'espace d'un instant. Elle venait de la nommer. Jusqu'à aujourd'hui il avait été l'un des rares à avoir ce privilège. Elle lui avait offert ce cadeau comme on offre sa confiance et il en avait toujours pris grand soin, puis quelques louveteaux avaient également pu la nommer ainsi, mais, jamais un autre loup ne l'avait fait, du moins, pas en sa présence. Il n'était pas jaloux, mais courroucé de constater qu'il n'était plus le seul. En lançant un regard discret à la femme aux prunelles mauves, il remarqua qu'elle n'avait pas semblé réagir et il prit le temps d'y réfléchir. Après tout, peut-être était-ce une bonne thérapie pour elle ? Il savait à quel point elle pouvait parfois être animée par de sombres pensées et peut-être qu'être apostrophée de cette manière lui permettrait d'éviter de broyer du noir. Satisfait de la résolution interne de ce problème qui l'espace d'un temps avait envahi sa tête, il remarqua qu'il n'y avait plus un bruit. On venait sans doute de lui parler et, c'est tristement qu'il revint à la réalité.

Eh bien, Perle et moi sortions de la tanière pour éviter d'éveiller les autres. Il n'y a pour le moment aucune tâche que je puisse accomplir pour la meute alors, je peux m'absenter quelques temps.

L'alpha de la meute de la poussière d'argent n'aimait pas s'absenter le matin. Il le faisait parfois le soir, ou encore tôt, bien avant que le soleil ne se lève, mais jamais il n'était partit en sachant que la meute toute entière ne tarderait pas à s'éveiller. Il aimait être présent à ce moment, comme un père veillant sur ses enfants. "Ou comme un maniaque du contrôle" lui souffla une petite voix acerbe. En soit, c'était loin d'être faux, mais la pensée n'était pas agréable à entendre. Oui, il aimait tout contrôler, mais ce n'était pas par désir de domination ou une autre sottise de ce genre, c'était simplement parce qu'il refusait qu'un malheurs n'arrive aux siens et qu'il voulait, à ce niveau, prendre toutes les précautions nécessaires. Comme un père inquiet pour ses enfants. Car, c'était clairement ce qu'il était, un père. Certains loups étaient plus vieux que lui, mais pour la plupart, ils étaient jeunes contrairement à Brume Sauvage qui avait maintenant vécu un peu plus que la moitié de sa vie.

Cependant, le loup noir était prêt à faire un effort pour sortir de sa peau de vieux loup bougon et il se redressa, s'étirant légèrement pour se tirer totalement de sa torpeur matinale et bailla doucement. Puis, se léchant le museau, il offrit un regard bienveillant aux deux louves avant de quitter sa place. Une marche matinale lui ferait le plus grand bien, d'autant plus s'il était accompagné par deux si douces créatures. Il avait conscience que ça fonctionnait un peu à la manière d'un "qui m'aime me suive" mais il ne voyait pas comment faire les choses autrement. L'ours mal léché qu'il était avait parfois du mal à communiquer, tout simplement.
Ainsi il ne se retourna que légèrement en entendant un bruit de pas significatif à ses côtés. Son rythme était lent, cadencé et chacun de ses mouvements, malgré son physique imposant paraissait léger, feutré. Etait-ce ça, être alpha finalement ? Etre capable de se mouvoir avec autant d'aisance tout en ayant l'allure d'une bête sauvage ? Brume sourit. Isial sa mère avait tellement bien choisi son nom que maintenant encore il saluait son génie.

Dites-moi Perle, en quoi consiste vos activités en ce moment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perle
Dεlτα

Dεlτα
avatar

Messages : 22

Votre Loup
Pouvoir: Chuchotement du Vent
Rang: Guerrière - PA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: The scream of hunger | Ft. Brume Sauvage & Immortelle.   Lun 3 Aoû - 22:18

Le cri de la faim.


RP Libre




-----------------------------------------------


- Je suis navrée si mon manque de connaissance concernant nos effectifs vous blesse. Je ne cherchais pas à me montrer irrespectueuse, j'estime votre travail que je sais rude.

J'opinai la tête, j'admirais également son travail, mais l'avouer aurait été pour moi trop dégradant. J'avais perdu assez de crédibilité. Parfois, il fallait tâcher de prendre sans donner, car lorsqu'on a perdu, il faut gagner. Alors, je reçois, mais je n'offre rien en échange. Mon sourire de gratitude et mon hochement de museau étaient déjà bien assez.

- Aviez-vous des projets que je dérange ? demanda la guérisseuse. Puisque nous sommes déjà rassemblé, pourquoi ne pas faire quelque chose ensemble ? Je précise, Perle, que c'est un plaisir de faire connaissance avec vous. Je n'ai pas pour habitude de me mêler aux autres.

- Eh bien, Perle et moi sortions de la tanière pour éviter d'éveiller les autres, répondit l'alpha.Il n'y a pour le moment aucune tâche que je puisse accomplir pour la meute alors, je peux m'absenter quelques temps.

Sur ce dernier mot, le mâle se redressa, s'étirant légèrement pour se tirer totalement de sa torpeur matinale et bailla doucement. Puis, se léchant le museau, il nous offrit un regard bienveillant, que je rendis à la seconde. Cette chaleur soudaine me rassura, mais je me disais que si Immortelle n'était pas venue nous rejoindre, peut-être que les évènements auraient tourné d'une toute autre manière. Je me souvins encore de la méprise dans son regard, quelques instants avant l'arrivée de la louve blanche.

- Dites-moi Perle, en quoi consiste vos activités en ce moment ?

Je ne répondis pas instantanément, songeant à ma réponse. Ma vie se résumait en un mot : oublier. Laisser de côté les souvenirs, ceux-ci étant douloureux. Je passais mon temps à me persuader que je pouvais encore aimer quelqu'un, me créant de fausses idées. La vie est faite pour accumuler les malheurs, ne vous faisant pas profiter des moments jugés joyeux. Ces derniers s'effacent immédiatement, lorsque vous repensez à cette merde  qu'est le passé. Et là, la nostalgie m'envahit. Tonnerre, son nom tournait en boucle dans ma tête. Mon poil se hérissa à cette pensée, je ressentais toute cette colère en moi si intensément, j'avais l'impression qu'on me transperçait le coeur. Je me retins de gémir,  je tournai ma tête, ravalant ma rage.

- Rien, dis-je, rien de spécial. Où voulez-vous aller? J'apprécierai une partie de chasse, j'ai une faim de monstre.

Et c'était vrai, car je souffrais de maux de ventre depuis ce matin. Pourtant cette discussion avait réussi à me les faire oublier, et je savais au fond de moi que tout cela était une excuse pour m'éclipser en vitesse d'ici et me dégourdir les pattes, avant que mon corps ne s'effondre sur le sol et que je me morfonde sur mon triste sort sous les yeux de mes compagnons.

©Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Immortelle
Gαππα

Gαππα
avatar

Messages : 30

Votre Loup
Pouvoir: Murmures des Astres
Rang: Guérisseuse - PA
Descriptions et Relations:

MessageSujet: Re: The scream of hunger | Ft. Brume Sauvage & Immortelle.   Sam 8 Aoû - 17:50




No sweet time
Môme des Astres, Père Bienveillant et Perle Dorée


Le temps ; les affres ; rien ne saurait être oublié.
Tu tiques. Tu te déranges volontiers à apparaître sage et continuellement souriante, même vis-à-vis de ceux que tu n'apprécies pas. Affable. C'est là un cruel héritage. Polie en toutes circonstances. Même lorsque des insultes s'insinuent sous ton crâne blanc et voudraient dégueuler de tes lèvres serrées. Tu sais. Tu sais mieux que quiconque qu'il y a bien des manières de troubler un congénère, sans même faire usage d'une langue acerbe. Ton patronyme n'appartient qu'à toi. Il n'est qu'un énième don offert par tes précieux géniteurs. Identique à un diamant pur. Similaire aux étoiles. Tu n'as jamais permis qu'il soit employé par celle qui ne s'est illustrée que par ses récents déboires. Bien sûr, tu es respectueuse des œuvres accomplies par la dame à la pelisse dorée. Bien sûr, tu es consciente que ce n'est qu'un « nom » aux yeux des autres. Immortelle. Tu es blessée qu'il ait été employé. Ça t'entête. Tellement que tu ne remarques pas le geste sobre esquissé par l'autre en réponse à tes mots aussi distants qu'impudents. Tu ne cherches pas les conflits, jamais. Mais, silencieusement, tu ronges ton frein pour ne pas déclarer que ton patronyme ne peut être utilisé. Pas en public.
❛ Eh bien, Perle et moi sortions de la tanière pour éviter d'éveiller les autres. Il n'y a pour le moment aucune tâche que je puisse accomplir pour la meute alors, je peux m'absenter quelques temps. ❜
Tu acquiesces doucereusement, habitée par une sérénité que tu ne trouves qu'en étant veillée par cet Alpha prudent. Tu as eu conscience des naseaux dilatés durant votre conversation, réprimant ton rire devant cette démonstration d'analyse. Tu sais. Tu sais mieux que quiconque qu'il est difficile de ne pas compléter l'ouvrage des Sentinelles en humant longuement l'air. En cherchant les frontières, de peur qu'elles aient été bafouées par quelques canidés. A sa réaction détendue, tu comprends qu'aucune menace ne pèse sur vos vies. Ton sourire devient infiniment tendre et tes iris dévient vers l'entrée enfouie de la tanière.
❛ Dites-moi Perle, en quoi consiste vos activités en ce moment ? ❜
Ton attention se reporte sur le couple improbable, non sans un soupir désabusé pour ceux qui restent dans le sillage des éveillés. Tu remarques qu'une irritation se développe au creux de tes entrailles. Vous les privez d'un réconfort particulier. Celui d'ouvrir les prunelles en étant couvés par Brume Sauvage. Tu as très tôt eu conscience de ce regard qui se promenait sur les silhouettes lupines en attendant que la meute s'extirpe des bribes d'un sommeil agité. Tu as été rassurée par cette présence bienveillante, apaisant les inquiétudes et les cauchemars.
Imitant Perle, tu laisses ton squelette agile se déplier pour rejoindre le mâle qui s'engage dans les fourrés, trouvant une place agréable en marchant à ses côtés, quoiqu'un peu en retrait pour que ton visage ne s'aventure pas plus au-devant que son épaule.
❛ Rien. Rien de spécial. Où voulez-vous aller ? J'apprécierai une partie de chasse, j'ai une faim de monstre. ❜
Ton regard coule sur votre interlocutrice qui paraît nonchalante, quoiqu'un peu troublée. Si l'hostilité n'était pas si importante entre les deux femelles, tu te serais sûrement hâtée de tendre l'oreille à ses tourments pour y apporter, peut-être, un apaisement quelconque. Mais, à cet instant, son affront est encore trop présent. Tu n'aimes pas que les règles soient ignorées. Psychorigide ? Sans doute. Ton sourire n'en démord pas, et demeure partie visible de l'iceberg Immortelle.
❛ Une partie de chasse ? C'est une idée intéressante. Qu'en dis-tu Brume Sauvage ? ❜
Tu ne sais comment réagir. Habituellement, les chasses sont organisées par les loups désignés pour cette tâche. Surtout, la meute chasse pour la meute. Tu n'as pas faim. Tu as déjà vu ton estomac comblé par une minuscule gerbille qui a fait ton festin. Malgré tout, tu n'es pas décidée à céder ta place à un affamé, maintenant l'allure pour demeurer aux côtés de ton Alpha sans être arrogante. Tu sais où est la place qui te revient, légèrement à ses arrières.
❛ J'ignore si des proies conséquentes se promènent dans les environs par ces chaleurs. Je n'ai pas pris connaissance des estimations des Chasseurs. J'ose espérer, toutefois, que vous n'en attendrez pas trop de votre Guérisseuse. Je ne suis qu'une piètre chasseresse, et ma force, comparable à celle des louveteaux prématurés. ❜
Tu esquisses un énième sourire, même s'il ne sera vu par personne.

By PuffDaddy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The scream of hunger | Ft. Brume Sauvage & Immortelle.   

Revenir en haut Aller en bas
 
The scream of hunger | Ft. Brume Sauvage & Immortelle.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Voile de Brume
» Mise en place d'une corne de brume
» L'illusioniste de la brume de retour...
» chien sauvage nain ?
» L'enfant sauvage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallen Wolves :: RP :: Abandonnés-
Sauter vers: